Le service d'autopartage Tripndrive s'implante dans les parkings parisiens

le
0

La jeune société propose ses services dans 18 parkings situés dans la capitale et sa banlieue. Son offre permet de profiter d'une place de stationnement gratuite, à condition d'accepter de louer son véhicule à un tiers.

Après avoir testé, avec succès, son service d'autopartage en ville lors d'une phase d'expérimentation en partenariat avec Citroën, Tripndrive étend son maillage en se déployant dans 18 parkings de Paris et sa banlieue. Lancée en 2013 à l'initiative de trois jeunes entrepreneurs, Nicolas Cosme, Arhur de Keyser et François-Xavier Leduc, la jeune pousse entame aujourd'hui un virage crucial pour s'imposer sur le marché de l'autopartage.

Et il faut dire que le concept est novateur. Pendant leur absence, les automobilistes qui le souhaitent laissent leur véhicule dans un parking agrée et se font rembourser la place de stationnement par Tripndrive. En contrepartie, ils acceptent de louer leur voiture à un tiers. Si celle-ci n'est pas louée, le parking est tout de même remboursé. C'est une formule «gagnant-gagnant».

D'un côté, le propriétaire laisse sa voiture gratuitement au parking et, s'il la loue, se garantit un revenu en percevant une rétribution financière par kilomètre effectué (3 à 20 centimes). De l'autre, les locataires profitent d'un véhicule à tarif réduit: «L'objectif est de permettre à chacun de trouver une voiture autour de 20 euros par jour. Mais les prix sont très variables: de 10 à 60 euros, soit environ 50% de moins que les locations traditionnelles», détaille au Figaro François-Xavier Leduc. À noter qu'un programme spécifique garantissant un revenu de 130 à 250 euros par mois a été mis en place pour les personnes qui confieraient leur voiture pendant plus de 30 jours.

Répondre à la «problématique de stationnement»

Assurance, contrôle d'identité, paiement… la société prend en charge l'ensemble des formalités de sorte que le locataire n'a plus qu'à récupérer les clefs à son arrivée au parking. Un état des lieux (en photos) des véhicules est également réalisé systématiquement tandis qu'un système de notation des voitures par le propriétaire puis par le locataire est proposé aux utilisateurs. «C'est un moyen d'avoir un référentiel extrêmement fiable», remarque François-Xavier Leduc.

Ce service a été créé pour répondre aux difficultés de stationnement qui touchent les grandes villes de France et notamment Paris où le temps estimé à chercher une place serait supérieur à 20 minutes notamment à cause des voitures ventouses, selon la Mairie de Paris. Au-delà du manque de place, c'est l'aspect financier qui peut irriter les automobilistes: «Paris c'est 180 à 200 euros par mois pour une place de parking. La problématique du stationnement étouffe tous les automobilistes. Tripndrive est une solution simple pour éviter que la voiture ne dorme dans la rue», affirme François Xavier Leduc.

Un développement dans toute la France

Initialement implanté dans les gares et aéroports, Tripndrive s'invite aujourd'hui dans plusieurs quartiers de Paris (Porte de Clignancourt, Pigalle, Grands Boulevard, Nation, etc…). Pour pouvoir en profiter, que ce soit en tant que propriétaire ou locataire, il suffit de se rendre sur le site de réservation de Tripndrive ou sur son application mobile. Avec 40.000 clients (40% propriétaires, 60% locataires), François-Xavier Leduc ne doute pas du succès de son offre dans la capitale: «Il y a déjà une appétence forte et un usage extrêmement fort. Une fois que les gens ont découvert notre service, ils reviennent».

Tripndrive offre aujourd'hui ses services dans 45 parkings en France, essentiellement dans les gares et aéroports. La jeune société ne compte pas en rester là puisqu'elle espère se déployer dans 40 parkings à Paris et 100 dans toute la France avant la fin de l'année.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant