Le Sénat vote la reconnaissance de la Palestine

le
6
LE SÉNAT VOTE LA RECONNAISSANCE DE LA PALESTINE
LE SÉNAT VOTE LA RECONNAISSANCE DE LA PALESTINE

PARIS (Reuters) - Les sénateurs français ont adopté jeudi par 153 voix contre 146 une résolution non contraignante des groupes PS, Front de gauche et écologiste qui vise à reconnaître l'Etat palestinien, dix jours après une initiative similaire de l'Assemblée nationale.

Cette résolution "exprime le souhait que la France reconnaisse l'Etat palestinien souverain et démocratique sur la base des lignes de 1967 avec Jérusalem comme capitale des deux Etats".

Son adoption, avec un score beaucoup plus serré qu'à l'Assemblée, où elle avait été votée par 339 voix contre 151, a eu lieu au lendemain de la mort d'un ministre palestinien à la suite de heurts avec des soldats israéliens en Cisjordanie.

La droite, qui dispose de nouveau d'une large majorité au Sénat depuis les élections de fin septembre, a majoritairement voté contre ce texte déposé par les trois groupes de gauche, qui se sont bien mobilisés pour le faire adopter.

"C'est un signal qui sera mal interprété" a dit l'UMP Roger Karoutchi, reprenant ainsi l'argumentation d'Israël lorsque l'Assemblée avait voté le même texte.

Pour le sénateur socialiste Gilbert Roger, en revanche, "cette reconnaissance est la condition sine qua non à l'ouverture de véritables négociations entre Israël et la Palestine afin d'aboutir à une paix durable".

Harlem Désir, le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, a apporté son soutien à la résolution et a rappelé la position de la France dans le conflit israélo-palestinien.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait déclaré le 28 novembre devant les députés que la France reconnaîtrait "sans délai" l'Etat de Palestine si une ultime tentative de résolution négociée sous l'égide de la communauté internationale échouait, évoquant un délai de deux ans.

Les initiatives françaises font suite aux votes par les parlements espagnol et britannique de la reconnaissance de l'Etat palestinien, qui a été reconnu par la Suède.

(Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le jeudi 11 déc 2014 à 20:50

    Belle reconnaissance du terrorisme palestinien par les députés français. Honte à nous.

  • mlaure13 le jeudi 11 déc 2014 à 19:19

    Et UN qui s’en bat les K… :F Hollande, 32 ans de droits pour 3 ans de travail à la Cour des comptes. Soit une retraite de 5 000 €/ bruts/mois; s'ajoutent 6 000 € / fonctions locales, puis 6 800 €/ fonctions de parlementaire, et 6 000 €/ retraite de Pdt de la République et encore 12 000 € (futur) membre du Conseil constitutionnel !...Soit + de 35 000 €/mois. Belle la vie de nos Elus politicards mafieux...Moyenne en France: 1 200 €?... ça interpelle sur les prochains votes !...

  • mjjmimi le jeudi 11 déc 2014 à 15:13

    "Etat Palestinien souverain ET démocratique" Sans le Hamas donc ?

  • van-cail le jeudi 11 déc 2014 à 14:47

    Un bon geste, reste à concrétiser.

  • JODHY le jeudi 11 déc 2014 à 12:56

    de quoi je me mèle

  • mlaure13 le jeudi 11 déc 2014 à 12:34

    Çà ne coûte pas cher...et ça fait bien dans le décor...