Le Sénat refuse de fusionner les deux chaînes parlementaires

le
3
LE SÉNAT REFUSE LA FUSION DE LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE ET DE PUBLIC SÉNAT
LE SÉNAT REFUSE LA FUSION DE LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE ET DE PUBLIC SÉNAT

PARIS (Reuters) - Le bureau du Sénat a rejeté mercredi la proposition de l'Assemblée de fusionner les deux chaînes parlementaires, provoquant une vive réaction du président de la chambre basse qui voulait ainsi dégager des économies budgétaires.

Tous les groupes politiques de l'Assemblée avaient approuvé en décembre dernier une proposition de Claude Bartolone de fusionner Public Sénat avec La Chaîne Parlementaire-Assemblée nationale, ce qui aurait permis de faire à terme 5 à 7 millions d'euros d'économies.

Mais le bureau du Sénat, qui est composé des chefs des groupes politiques, s'y est opposé à l'unanimité.

"Alors que les économies escomptées seraient relativement modestes et n'interviendraient qu'à moyen terme, une fusion impliquerait un inévitable plan social", explique le bureau.

Le Sénat ajoute dans un communiqué que l'existence de deux chaînes "présente par ailleurs une vertu pédagogique pour nos concitoyens et participe à la défense du bicamérisme".

Même si la haute assemblée s'est prononcée pour une mutualisation de certaines fonctions, notamment la fusion des sites internet des deux chaînes et la création d'une structure commune d'archivage, Claude Bartolone a regretté la décision.

Les membres du bureau du Sénat "manquent ainsi une occasion de montrer aux Français que le Parlement s'inscrit pleinement dans la modernité, dans la sobriété et dans l'effort commun de redressement des comptes publics", a-t-il dit.

"Le principe de deux chaînes parlementaires se partageant le même canal fait figure d'exception française et ne correspond en rien à une exigence de service public pour le téléspectateur", conclut Claude Bartolone dans un communiqué.

Les deux chaînes fondées en mars 2.000 émettent en alternance. Pour 2014, le budget de LCP-AN était de 16,6 millions d'euros et de 18,6 millions d'euros pour Public Sénat.

Depuis mai 2009, la première est présidée par Gérard Leclerc, la seconde par Gilles Leclerc. Ils ont tous deux été reconduits dans leur fonction en 2012. Leurs mandats, d'une durée de trois ans, sont renouvelables au printemps.

(Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pier4564 le mercredi 28 jan 2015 à 20:00

    "Depuis mai 2009, la première est présidée par Gérard Leclerc, la seconde par Gilles Leclerc."une affaire familiale?

  • pier4564 le mercredi 28 jan 2015 à 19:58

    revendons leur palais!

  • pier4564 le mercredi 28 jan 2015 à 19:58

    les économies c'est pour nous, jamais pour eux, de vrais saigneurs fiscaux!

Partenaires Taux