Le Schindler britannique meurt à l'âge de 106 ans

le
0
Sir Nicholas Winton, ce héros discret, avait sauvé 669 enfants de la mort en 1939.
Sir Nicholas Winton, ce héros discret, avait sauvé 669 enfants de la mort en 1939.

 

Un Juste est mort. Début 1939, ce héros ordinaire, alors jeune courtier en Bourse, s'est retrouvé presque par hasard en Tchécoslovaquie. Pressentant le danger après avoir visité un camp de réfugiés, il organise rapidement, à la demande des familles, le départ des 669 enfants menacés d'être envoyés dans des camps nazis. Huit trains d'enfants partiront de Prague à destination de la Grande-Bretagne entre mars et août 1939. Un neuvième, prévu le 3 septembre pour 250 enfants, sera bloqué par l'entrée en guerre de la Grande-Bretagne. Aucun des enfants de ce dernier train n'a survécu.

 

Un demi-siècle de silence

Celui qui est devenu Sir Nicholas Winton avait gardé le secret sur ses actes pendant près d'un demi-siècle. Jusqu'à ce que la vérité se sache. "Le monde a perdu un grand homme, a réagi le Premier ministre britannique David Cameron sur Twitter. Nous ne devons jamais oublier l'humanité de Sir Nicholas Winton, qui a sauvé tant d'enfants de l'Holocauste." "Les mères ne pouvaient pas se décider à les laisser partir, expliquait-il en 2010 alors que, déjà âgé de 104 ans, il se voyait remettre la Médaille du centenaire de la Fondation internationale Raoul Wallenberg. "À l'époque, il n'y avait pas encore de guerre, tout était problématique. Les enfants n'étaient pas orphelins, mais ils le sont devenus. Quelques parents ont survécu. Certains sont venus retrouver leurs enfants, certains...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant