Le retrait d'une Marianne noire fait polémique

le
1
La statue d'une Marianne d'inspiration africaine avait été installée en 1999 dans la commune de Frémainville.
La statue d'une Marianne d'inspiration africaine avait été installée en 1999 dans la commune de Frémainville.

En 1999, la mairie de Frémainville (Val-d'Oise) était la première en France à installer une Marianne d'inspiration africaine dans ses locaux. Marcel Allegre, le nouveau maire de la commune, vient de la retirer, provoquant l'ire du Conseil représentatif des associations noires.

Élu en mars dernier, le nouveau représentant du village a décidé de remplacer le buste par une "statue d'inspiration plus traditionnelle", rapporte Le Figaro. Le buste avait été installé il y a quinze ans, sous l'impulsion du maire de l'époque, Maurice Chaillet. "C'est un bon symbole pour la fin de l'esclavage, mais en vertu de quoi l'élèverait-on au rang de Marianne de la République ?" a expliqué le nouvel élu au Parisien. "Cette sculpture noire était une Marianne de la liberté, pas une Marianne de la République. Elle représentait certes quelque chose, mais pas la République", a-t-il ajouté.

"C'était le symbole de Frémainville"

Un retrait que regrette son prédécesseur. "Cette Marianne noire, c'était le symbole de Frémainville", a-t-il lancé au quotidien. L'ancien maire ne comprend pas "pourquoi la République ne serait pas noire, il suffit de regarder l'équipe de France de football", poursuit-il.

Mais il n'est pas le seul à déplorer la décision. Depuis la parution de l'article du Parisien, le Cran, le Conseil représentatif des associations noires, est monté au créneau. Il a ainsi annoncé avoir saisi le procureur de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KAFKA016 le mercredi 28 jan 2015 à 08:58

    J'invite ce maire à se presenter aux elections au Mali.