Le renvoi en correctionnelle de François Pérol requis

le
0
LE RENVOI EN CORRECTIONNELLE DE FRANÇOIS PÉROL REQUIS
LE RENVOI EN CORRECTIONNELLE DE FRANÇOIS PÉROL REQUIS

PARIS (Reuters) - Le Parquet national financier (PNF) a requis vendredi le renvoi en correctionnelle pour prise illégale d'intérêts de François Pérol, président du directoire de BPCE, issu de la fusion des Caisses d'épargne et des Banques populaires, a-t-on appris de source judiciaire.

Le juge d'instruction devra désormais communiquer ce réquisitoire aux parties qui ont un mois pour présenter des observations ou des demandes d'actes.

A l'issue de ce délai, il pourra rédiger son ordonnance de renvoi ou de non-lieu.

Une porte-parole du groupe BPCE s'est refusée à tout commentaire.

François Pérol a été mis en examen le 6 février dernier dans le cadre d'une enquête sur les conditions de sa nomination à la tête du groupe, maison mère de la banque Natixis, après avoir passé deux années à l'Elysée comme secrétaire général adjoint, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Le conseil de surveillance de BPCE lui avait renouvelé sa confiance dès le lendemain, à l'unanimité.

La prise illégale d'intérêts est passible de deux ans de prison et de 30.000 euros d'amende, a-t-on précisé de source judiciaire.

(Chine Labbé, avec Matthias Blamont, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant