Le PS n'imposera aucun programme aux candidats pour 2017

le , mis à jour le
0
Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a entériné l'absence de programme imposé pour les candidats à la présidentielle et aux législatives pour 2017.
Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a entériné l'absence de programme imposé pour les candidats à la présidentielle et aux législatives pour 2017.

C'est officiel, la dernière ligne droite avant la campagne présidentielle de 2017 est désormais entamée. Et le Parti socialiste, réuni samedi à Paris en conseil national, entend bien avancer ses pions. Jean-Christophe Cambadélis a d'ailleurs présenté une nouvelle feuille de route, adoptée par une très large majorité des membres du conseil national. Intitulée "Le dépassement : une nouvelle étape pour une France nouvelle", elle définit la ligne de conduite du PS pour 2016.

Renoncer à un programme

Mais parmi les points clés négociés hier, l'un d'entre eux surprend. Comme l'a remarqué Politis, les socialistes renoncent à présenter un programme en 2017. "Notre parti n'a aucun intérêt à rejouer la pièce des élections précédentes, où le temps passé à discuter et à se disputer pour élaborer un programme est inversement proportionnel au temps que le candidat passe à le lire et à le reproduire", rapporte le document de la Rue de Solférino. À la place d'un programme, le Parti socialiste préfère créer "un champ d'idées et de débats" afin de fixer "les enjeux de l'action future". En somme, le candidat socialiste pourra faire campagne "comme bon lui semble", résume l'hebdomadaire politique.

Une primaire ?

Une manière de ne pas rejouer la même scène qu'en 2011. Treize mois avant la présidentielle de 2012, le PS, à l'époque dirigé par Martine Aubry, avait adopté à l'unanimité un...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant