Le projet de loi sur le "droit des étrangers" en 6 points

le
3
Les députés débattront du texte jusqu'au 24 juillet.
Les députés débattront du texte jusqu'au 24 juillet.

De nouveaux moyens de lutte contre la fraude, la création d'une carte pluriannuelle et d'un « passeport talent »... L'Assemblée a commencé lundi soir l'examen du projet de loi sur le droit des étrangers. Sans surprise, le texte, porté par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, est jugé trop restrictif par les écologistes, l'extrême gauche et les associations de défense des droits de l'homme, et trop laxiste par l'opposition de droite et d'extrême droite. Que prévoit-il ? Quels arguments lui oppose-t-on ? Le point sur l'état du débat.

La guerre des chiffres

Est définie comme « étrangère » une personne qui réside en France et ne possède pas de nationalité française ; un immigré est une personne née à l'étranger de nationalité étrangère. Un étranger n'est donc pas nécessairement immigré (il peut être né en France, c'est notamment le cas des mineurs) et un immigré, pas nécessairement étranger (puisqu'il peut avoir acquis la nationalité française). La France, selon l'Insee, comptait en 2012 3 980 635 étrangers, dont 35 % issus de l'Union européenne (un chiffre qui a crû fortement entre 2009 et 2012) et 40,2 % d'Afrique ? en majorité des pays du Maghreb.

Dans un document publié en décembre 2014, le gouvernement souligne que la France n'accueille que 200 000 nouveaux immigrants réguliers par an, soit 0,3 % de sa population...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le mardi 21 juil 2015 à 18:34

    Il est incroyable qu'un pays qui compte 6 millions de chômeurs, pays surendetté à ~ 100% élargisse l'immigration et le regroupement familial.

  • janaliz le mardi 21 juil 2015 à 17:08

    Laquelle chimère sera financée par à peine 40% de Français contribuables....

  • janaliz le mardi 21 juil 2015 à 17:07

    encore une chimère socialiste !!!