Le Point politique de la semaine : l'appât du plaisir

le
0
Le Point politique de la semaine : l'appât du plaisir
Le Point politique de la semaine : l'appât du plaisir

Samedi dernier, Nicolas Sarkozy ouvrait le bal du plaisir devant une foule hostile au mariage pour tous exigeant son abrogation. Lundi, Guillaume Peltier, du mouvement la Droite forte, ne cachait pas son plaisir sur RMC. "Nicolas Sarkozy veut une loi qui, à partir de 2017, interdirait aux couples homosexuels d'adopter des enfants. C'est possible (...). On peut modifier une loi", ajoutait-il. Une modification également évoquée par Gérard Larcher, président du Sénat, dans une interview accordée ce matin au journal Métro.Au gouvernement, c'est le ministre de l'économie, Emmanuel Macron qui tente de faire plaisir. Il propose de supprimer les retraites-chapeau perçues par les grands patrons. Encore de nouveaux boucs émissaires, selon Christian Jacob membre de l'opposition.DestitutionSerge Dassault, lui, et selon les informations de Libération, n'aurait pas manqué de contenter de nombreux électeurs potentiels de Corbeil-Essonnes. Son comptable suisse Gérard Limat a reconnu sur procès-verbal avoir remis en liquide, au maire de cette commune, 53 millions d'euros.Enfin le plaisir d'Anne Hidalgo, c'est d'annuler le vote du Conseil de Paris concernant la tour Triangle de Jean Nouvel. Un projet coûteux qui cristallise les tensions à la Mairie de Paris. Quant aux citoyens français, ils devront encore attendre avant de prendre plaisir à révoquer leur président de la République autrement que par leur vote tous les cinq ans. Seule une loi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant