Le Point politique : à l'UMP, d'une lutte à l'autre

le
0
Le Sénat est repassé à droite.
Le Sénat est repassé à droite.

"C'est quand même une défaite", a reconnu le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve mardi dernier sur RTL après que le Sénat soit repassé à droite. Une élection qui aura vu également l'entrée historique du Front national en ses murs avec les personnes de David Rachline et Stéphane Ravier, dorénavant sénateurs respectifs du Var et des Bouches-du-Rhône. Quant à Jean-Pierre Raffarin, sa réélection dans la Vienne ne jouera pas en sa faveur. L'ancien Premier ministre briguait la présidence du Sénat, mais il a été battu lors de la primaire UMP. C'est donc Gérard Larcher qui, trois ans après l'avoir quittée, retrouve la tête du Sénat. Des luttes à l'UMP, ce n'est pas ce qui manque. Nicolas Sarkozy, qui brigue la tête du parti, a promis jeudi à François Fillon une primaire ouverte, tandis que l'affaire Bygmalion s'accélère et que plusieurs anciens cadres du parti ont été mis en examen. L'ancien président de la République et Alain Juppé cherchent à se démarquer en engrangeant des soutiens : ce sera l'ancienne première dame Bernadette Chirac pour le premier, son mari Jacques Chirac pour le deuxième...

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant