Le Philharmonique de Berlin n'est pas parvenu à élire son chef

le
0
Simon Rattle quittera son poste en 2018 pour rejoindre le London Symphony Orchestra.
Simon Rattle quittera son poste en 2018 pour rejoindre le London Symphony Orchestra.

 

C'est un conclave sans fumée blanche. Avant d'entrer dans l'église protestante Jésus-Christ à Berlin, les 124 votants ont dû laisser leurs téléphones portables et leurs tablettes à l'accueil. Les musiciens du célébrissime Berliner Philharmoniker n'ont en effet pas le droit de communiquer avec le monde extérieur lors de l'élection de leur nouveau chef. Le contenu de leurs débats doit aussi rester secret. Dommage, car hier les discussions ont dû être houleuses. Après onze heures de délibération, l'un des deux délégués de l'orchestre, Peter Riegelbauer, a dû expliquer aux journalistes qui commençaient à s'impatienter que les violonistes, flûtistes et autres percussionnistes n'étaient pas parvenus à s'entendre sur le nom du successeur du Britannique Simon Rattle, qui quittera son poste en 2018 après seize ans de bons et loyaux services pour prendre la baguette du London Symphony Orchestra en 2018.

"Le meilleur et le plus difficile poste de chef d'orchestre au monde"

Fondé en 1882, l'Orchestre philharmonique de Berlin est souvent considéré comme la meilleure formation de la planète. Ses musiciens sont les seuls au monde à avoir la chance de pouvoir choisir le nom de celui qui les dirigera. Généralement, les directeurs artistiques sont sélectionnés par les conseils d'administration des orchestres ou les politiciens locaux, mais les "Berliner", le surnom donné aux membres du Philharmoniker, ont, eux, la chance...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant