Le petit prince des manouches à la conquête de l'Afrique

le
0
Louis de Gouyon, le prince des manouches, dirige la campagne électorale d'un petit candidat à l'élection présidentielle ivoirienne.
Louis de Gouyon, le prince des manouches, dirige la campagne électorale d'un petit candidat à l'élection présidentielle ivoirienne.

Terminé, les voyages en caravane, les fêtes foraines et les concerts de jazz manouche. Louis de Gouyon Matignon a changé son fusil d'épaule. Ce petit-fils de marquis, élevé dans les beaux quartiers de Paris et formé dans les meilleurs établissements scolaires, part à la conquête de la Côte d'Ivoire. Gnangbo Kacou, un petit candidat indépendant à l'élection présidentielle ivoirienne, l'a recruté pour en faire son directeur de campagne. Avec ses chaussures au cirage impeccable, sa chemise blanche immaculée et sa chevalière en or massif, il parcourt des terres qui lui étaient alors inconnues.

À tout juste 24 ans, celui qui a gagné le surnom d'avocat des gens du voyage se lance donc dans une nouvelle aventure. Sa genèse est toute simple. Elle prend forme lors des dernières élections européennes. Louis de Gouyon Matignon fonde le Parti européen et récolte au soir du premier tour un peu moins de 1 000 voix. "Une victoire", juge-t-il sur le coup. Parmi les noms sur la liste qu'il conduisait figure celui de la fille de Gnangbo Kacou. "Il a demandé à me rencontrer pour que je le conseille sur les réseaux sociaux. Quelques semaines plus tard, je m'envolais pour Abidjan", se souvient l'étudiant en droit à quelques jours du scrutin. Premiers pas sur le continent africain et coup de foudre immédiat : "J'ai retrouvé chez les Africains la même dignité que chez les gens du voyage. Ils cherchent à s'élever", décrit-il. Et d'ajouter : "Je me sens...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant