Le Pen, Hollande, Sarkozy : une ligne commune, la minceur

le
0
À l'approche de 2017, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Hollande soignent leur ligne.
À l'approche de 2017, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Hollande soignent leur ligne.

Pour convaincre les électeurs qu'ils ont la carrure pour assumer une responsabilité politique, les candidats n'ont qu'une chose à la bouche? le mot régime. Garder la ligne devient une obsession qui n'a rien à envier à celle de la victoire électorale. Pour préparer 2017, Marine Le Pen aurait ainsi perdu 11 kilogrammes, rapporte

Le Parisien

. Une diète sévère qui prouve que l'image et la forme physique des politiques sont de plus en plus scrutées. Paraître en forme et dynamique devient un enjeu de campagne, les kilos en trop donneraient un côté négligé que les Français ne souhaitent pas chez leurs représentants.

À quelques mois de la présidentielle 2017, Marine Le Pen aurait donc tiré un trait sur le grignotage et les petits plaisirs gourmands. "Elle fait attention. Elle a suivi un régime comme la plupart d'entre nous. Nous sommes tous sortis des régionales avec des kilos en trop", confie un de ses soutiens au Parisien. Boissons minceur et graines de lin, connues pour leurs effets anti-vieillesse, seraient aussi mises à contribution, d'après Closer.

Kilos en moins, voix en plus ?

Pour s'assurer une silhouette svelte et séduire les Français, tous les moyens sont permis. Grâce au régime Dukan, François Hollande avait réussi à perdre 17 kilos en 2009, lorsqu'il commençait à avoir en ligne de mire l'éelction...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant