Le patron de la PJ parisienne en garde à vue

le
1
LE PATRON DU 36 QUAI DES ORFÈVRES EN GARDE À VUE
LE PATRON DU 36 QUAI DES ORFÈVRES EN GARDE À VUE

PARIS (Reuters) - Le directeur de la police judiciaire parisienne, Bernard Petit, a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour violation du secret de l'instruction, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

Des perquisitions ont été menées dans le bureau du haut fonctionnaire nommé en décembre 2013 et entendu dans le cadre d'une affaire de divulgation d'éléments d'enquête à une personne susceptible d'être impliquée, selon Europe 1 qui a révélé l'information.

"Des policiers et des anciens policiers sont en garde à vue dans le cadre de cette suspicion et de cette enquête conduite par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN)", a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, à l'issue du conseil des ministres.

"Si au terme de ces gardes à vue, il devait être confirmé que des manquements graves ont été commis par des policiers ou anciens policiers, je serai d'une fermeté absolue et je serai intraitable à l'égard de ceux au sein de mon administration ne se conforme pas rigoureusement aux règles qui doivent prévaloir dans une administration comme la nôtre", a-ti-l poursuivi.

"Il est temps maintenant de comprendre que tout ce petit jeu qui consiste à communiquer en permanence des éléments d'enquête à l'extérieur est complètement contraire aux règles qui doivent prévaloir lorsqu'on veut faire fonctionner correctement et la justice et la police", a-t-il conclu, promettant aux contrevenants "des sanctions d'une extrême sévérité".

(Marine Pennetier et John Irish, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titresyl le mercredi 4 fév 2015 à 14:08

    hihihi ....