Le patrimoine personnel de Jean-Marie Le Pen intrigue les enquêteurs

le
6
Le président d'honneur du FN Jean-Marie Le Pen est visé par une enquête préliminaire de la justice portant sur son patrimoine.
Le président d'honneur du FN Jean-Marie Le Pen est visé par une enquête préliminaire de la justice portant sur son patrimoine.

Les soucis s'accumulent pour Jean-Marie Le Pen. En plus de sa brouille avec sa benjamine Marine Le Pen, le président d'honneur du FN est toujours visé par une enquête préliminaire de la justice portant sur son patrimoine. Selon les informations de Mediapart, cette enquête judiciaire ouverte en 2013 fait suite à un enrichissement personnel suspect de près de 1 127 000 euros entre 2004 et 2009.

Un montant estimé à la suite d'une comparaison entre la déclaration de patrimoine remplie par le député européen en 2009 et celle fournie en 2004. Intriguée, la Haute Autorité pour la transparence a saisi la justice en novembre 2013. "Les explications, ou tentatives d'explications, fournies par l'eurodéputé et dirigeant frontiste pour justifier la variation de ses actifs n'ont pas convaincu l'ancienne Commission pour la transparence, qui a saisi la justice fin 2013", écrit Mediapart.?

Selon le site, certaines justifications avancées par Jean-Marie Le Pen apparaissent douteuses :

- Jean-Marie Le Pen a assuré que le FN avait renoncé en 2006 à lui réclamer une dette de 198 000 euros contractée en 1991, mais sans en apporter la preuve.

- Sans fournir aucun justificatif, il a assuré que son micro-parti Cotelec lui avait viré presque 300 000 euros en 2008.

- Il a affirmé qu'une étude notariale de sa commune de Saint-Cloud lui avait versé en 2008 environ 150 000 euros, mais sans justification. Même approximation pour 50 000 euros...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 12 juin 2014 à 18:06

    Et puis donnez aussi des nouvelles de l'ISF d'Hollandouille !!!!!

  • j.delan le jeudi 12 juin 2014 à 18:00

    Notre justice sait être "sélective" et ne s'égare pas n'importe où : donnez-nous des nouvelles de Thomas Fabius, pour n'en citer qu'un.

  • frk987 le jeudi 12 juin 2014 à 17:59

    Pauvre justice à la botte de la gauche, c'est comme la SNCF, tous à virer !!!!!

  • pichou59 le jeudi 12 juin 2014 à 17:20

    curieux, maintenant c'est le tour de JM LE PEN, avant SARKO, TAPIE...... et le patrimoine de Mou 1er, SCI appartement, concubinage..... isf......?

  • c.monti1 le jeudi 12 juin 2014 à 17:08

    moi je suis étonné de pas voir d'articles sur Samia Ghali et le clan, pourtant à Marseille ça parle...

  • frk987 le jeudi 12 juin 2014 à 16:55

    Mais les patrimoines de FH ou du fils Fabius ne choquent pas les enquêteurs....