Le pape prône une "saine décentralisation" dans l'Eglise

le
0
LE PAPE VEUT DONNER PLUS DE POIDS AUX ÉVÊQUES
LE PAPE VEUT DONNER PLUS DE POIDS AUX ÉVÊQUES

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape François a prôné samedi une "saine décentralisation" des pouvoirs au sein de l'Eglise catholique, qui donnerait notamment aux évêques plus de poids dans les décisions.

Il s'exprimait lors d'une cérémonie marquant le 50e anniversaire de l'institution du synode des évêques par le pape Paul VI dans la foulée du concile Vatican II.

Le synode est un corps consultatif, constitué d'évêques venus du monde entier, qui se réunit périodiquement pour discuter des questions importantes pour l'Eglise, comme actuellement "les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l'évangélisation".

Pour le pape François, au nom du principe de collégialité, les conférences des évêques à travers le monde devraient avoir plus de poids dans les décisions qui concernent les fidèles, plutôt que toujours se tourner vers Rome dans l'attente d'une décision venant du "centre".

Il a souligné "la nécessité d'aller de l'avant vers une saine 'décentralisation'" et a jugé "nécessaire et urgent de réfléchir à une conversion de la papauté", comme l'avait déjà évoqué Jean Paul II en 1995. "Je suis convaincu que, dans une Eglise synodale, même l'exercice (de la papauté) pourra recevoir plus de lumière", a-t-il dit.

(Philip Pullella, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant