Le pape et l'"invasion arabe" : généalogie d'un contresens

le
2
Le pape François, photo d'illustration.
Le pape François, photo d'illustration.

C'est peu de dire que les propos tenus par le pape à des catholiques français font du bruit. Le souverain pontife a reçu mardi pendant une heure et demie une délégation des Poissons roses, mouvement politique d'inspiration chrétienne affilié au Parti socialiste (PS). L'entretien a été rapporté dans l'hebdomadaire La Vie par le directeur de la rédaction, Jean-Pierre Denis. Objet de tous les débats et, selon Jean-Pierre Denis, de tous les malentendus, ses propos sur l'immigration. « On peut parler aujourd'hui d'invasion arabe », a en effet dit le Saint-Père. Mais pour aussitôt ajouter : « Combien d'invasions l'Europe a connues ! Et elle a toujours su se dépasser elle-même, aller de l'avant pour se trouver ensuite comme agrandie par l'échange entre les cultures. »

De fait, François n'a de cesse depuis le début de son pontificat de presser les pays riches d'ouvrir leurs frontières et d'accueillir les damnés de la terre. Dernier épisode en date, sa sortie en Amérique contre ceux qui veulent construire des murs, non des ponts, qui visait directement Donald Trump.

Cela n'a pas empêché les réseaux sociaux de s'emballer, les termes d'invasion arabe provoquant une mini-tempête. Un total contresens, selon Jean-Pierre Denis : « Je suis scandalisé qu'on puisse faire semblant de faire croire que le pape appelle au choc des civilisations », a-t-il expliqué au

Monde....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • restif1 le jeudi 3 mar 2016 à 11:42

    Il a dit ce qu'il a dit. Ce n'est pas un "contresens". Il faut assumer

  • M8603854 le jeudi 3 mar 2016 à 11:34

    Le vernis a vite craqué...