Le mercato de François Hollande continue

le
1
François Brottes, ancien député socialiste.
François Brottes, ancien député socialiste.

Le mercato de François Hollande continue, même si cette fois le chef de l'État n'en est pas l'organisateur direct. Mercredi, RTE, l'entreprise publique qui gère le réseau de transport d'électricité, a annoncé la nomination à son directoire de quatre nouveaux membres, dont Xavier Piechaczyk. À 46 ans, cet homme était jusqu'alors conseiller logement-transport-énergie-environnement de François Hollande à l'Élysée, et auparavant de Jean-Marc Ayrault à Matignon. C'est surtout un très proche de François Brottes, ex-député socialiste, nommé il y a quelques semaines à la tête de? RTE.

Un troisième conseiller intervient dans cette curieuse affaire. Il s'appelle Nicolas Machtou, c'est aussi un proche de Brottes qu'il épaulait en 2011 auprès de Martine Aubry, alors patronne de Solférino et candidate à la primaire. Après la victoire de Hollande en 2012, Xavier Piechaczyk est nommé conseiller énergie (notamment) à Matignon. Il prend son camarade Machtou comme adjoint. Les deux hommes cherchent à aider Brottes, mis à l'écart du gouvernement alors qu'il espérait un portefeuille. Ils rédigent ainsi, sur mesure, un projet de loi sur la tarification progressive de l'énergie, que François Brottes prend en main au Palais-Bourbon. « Ils recevaient tous les deux à Matignon pour préparer le texte ! » se souvient un proche du gouvernement. Le projet de loi, maintes fois amendé, est adopté, mais le conseil constitutionnel censure le texte...

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le jeudi 1 oct 2015 à 09:53

    Copinage quand tu nous tiens .