Le Medef détaille sa proposition de plan d'urgence pour l'emploi

le
18
LE MEDEF DÉTAILLE SON PLAN D'URGENCE POUR L'EMPLOI
LE MEDEF DÉTAILLE SON PLAN D'URGENCE POUR L'EMPLOI

PARIS (Reuters) - Le Medef a appelé mardi à une large réflexion nationale autour de ses propositions pour un plan d'urgence contre le chômage, qu'il estime indispensable pour créer "un électrochoc de confiance pour la croissance et l'emploi".

Le président de l'organisation patronale, Pierre Gattaz, avait appelé la semaine dernière le gouvernement à mettre en place de telles mesures, à l'instar de l'état d'urgence décrété à la suite des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis.

"Il est temps d'agir et il faut agir de façon extrêmement musclée", a déclaré Pierre Gattaz mardi lors d'une conférence de presse.

"On est capable de faire un plan état d'urgence après les attentats. Pour la COP21, on est capable de réunir 195 pays", a-t-il relevé en demandant que le problème du chômage soit pris en compte "aussi sérieusement qu'on a traité les attentats terroristes, c'est-à-dire avec un état d'urgence économique pour la croissance et pour l'emploi."

L'instance patronale avance 15 mesures qui visent notamment à lever les réticences des employeurs à l'embauche, à favoriser l'emploi des jeunes et des seniors, à lutter contre le décrochage scolaire et réhabiliter les filières d'apprentissage.

Le Medef plaide en outre pour un allègement des charges et une simplification de l'environnement législatif et réglementaire car "chaque fois qu'on crée une nouvelle taxe ou un nouvelle règle, on crée du chômage", a estimé Pierre Gattaz.

"Si on travaille sur la compétitivité, la confiance, l'agilité, on remettra en plus le moteur de la croissance en marche autour de la mondialisation de notre économie", a-t-il dit.

Le document réunissant les propositions du Medef a été décrit par Pierre Gattaz comme "une ébauche, un document de travail destiné à susciter le débat et à générer des contre-propositions" et à "alimenter des discussions et une réflexion nationale transpolitique sur le sujet".

Il a été communiqué au cabinet du Premier ministre et devrait être transmis dans la semaine à la plupart des membres du gouvernement, à l'ensemble des partenaires sociaux et des partis politiques, y compris d'extrême droite et d'extrême gauche.

Manuel Valls a annoncé lundi soir sur France 2 que François Hollande et le gouvernement dévoileraient en janvier de nouvelles mesures pour lutter contre le chômage, avec notamment pour priorités la formation des chômeurs et l'apprentissage.

Le taux de chômage a grimpé à son plus haut niveau depuis 18 ans au troisième trimestre et la hausse du nombre de demandeurs d'emplois a été la plus forte en octobre depuis janvier 2013.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 12 mois

    un esclave est il chomeur ? Non. c'est la solution medef

  • ffi2014 il y a 12 mois

    L intérêt du patronat: du chômages pour mettre les salariés sous pression et demander toujours plus, et faire baisser les coût de main d oeuvre, vive l immigration les delocalisations un mr gattaz.A si le peuple était au pouvoir il y aurait moins de chômage croyait moi, finit les intérêts privé au détriment de la population.

  • jbany il y a 12 mois

    On le sait, le patronat exige des bas salaires, des contrats de travail propres à chaque emploi, de faibles charges sociales.

  • dotcom1 il y a 12 mois

    Après 30 ans de chômage de masse, c'est un peu ridicule de parler de plan d'urgence.

  • M7361806 il y a 12 mois

    Il doit s'y connaitre un peu plus que VALLS , les socialistes ou les profs en économie formés par les syndicats

  • M7403983 il y a 12 mois

    Je l'ai toujours dit, la confiance ... Ce qui est étonnant, c'est que le Président Hollande a toujours à un moment ou à un autre les yeux qui biaisent ... Je l'ai bien remarqué depuis un certains nombre d'années, et cela ne trompe pas !!! Cela contribue à une certaine qualification, que je ne dirai pas sue ce forum !

  • frenchto il y a 12 mois

    le problème c'est que le gouvernement va encore proposer un plan avec de la distribution d'aides pour rien du tout. Le seul plan qui vaille c'est celui du MEDEF

  • M7403983 il y a 12 mois

    Comme quoi, il vaut mieux être retraité et en bonne santé, que salarié et stressé ... et croyant encore à la politique de gauche ......

  • sibile il y a 12 mois

    quels bénéfices ? les entreprises françaises manquent cruellement de rentabilité et de compétitivité

  • M917744 il y a 12 mois

    En france quand il y a des bénéfices c 'est pour la poche du patron c 'est pas pour rien qu'on a 2 milliardaires dans le top 15 . il y avait 793 milliardaires dans le monde pour un total de 2.4billions de dollar (2400 milliard), en 2015 1826 milliardaires pour un total de 7 billions de dollars (7000milliard) , étrangement pour combattre la crise j'ai eut mon salaire geler et qui n' a pas gagner un centime depuis mais la cout de la vie elle augmentent toujours.