Le manifeste qui veut électriser la politique

le
0
La statue Le Triomphe de la Republique, place de la Nation, à Paris (illustration).
La statue Le Triomphe de la Republique, place de la Nation, à Paris (illustration).

Ils signent « la République des citoyens » et ne veulent pas apparaître dans la lumière. Leur colère est froide, car ils savent que les incantations ne suffisent pas à faire bouger les lignes. « Ils », ce sont les auteurs du manifeste La République des citoyens, un texte publié jeudi après-midi sur le site du même nom. Les auteurs sont acteurs du monde de l'entreprise ou du monde associatif ; ils ne se ressemblent pas, ne forment ni une communauté d'âge ni une corporation.

Ils n'espèrent qu'une chose : que leur texte soit partagé, commenté, amendé, qu'un élan naisse et fasse pression sur une classe politique qu'ils jugent insincère et confinée dans des logiques archaïques. La classe politique, ils la connaissent, mais ne la reconnaissent plus. Hugues Renson est un des auteurs de ce manifeste. Cet ancien collaborateur de Jacques Chirac dirige maintenant une fondation d'entreprise. « Nous voulons répondre à l'exaspération », explique-t-il.

Pour lui comme pour ses compagnons de route, le mode de scrutin est une des raisons majeures de la désaffection que les Français entretiennent à l'égard de leurs élus, une machine à fabriquer du mécontentement et des postures politiques absurdes. Ainsi La République des citoyens propose de réduire le nombre de parlementaires, d'interdire formellement le cumul des mandats dans l'espace et dans le temps, de garantir la représentativité des élus en imposant la parité et au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant