Le long de la N7 #26 : Bernadette Soubirou sauvera-t-elle l'aéroport de Nevers ?

le
0
La dépouille de Bernadette Soubirou dans son sanctuaire de Nevers.
La dépouille de Bernadette Soubirou dans son sanctuaire de Nevers.

Cela fera bientôt quinze ans que les trains de pèlerins ne passent plus par Nevers. La ville de Loire, avec ses toits d'ardoises et ses façades crayeuses, demeure cependant une étape prisée des bus de croyants venus d'Europe du Nord, traversant la France jusqu'à Lourdes. Que viennent chercher ici les catholiques qu'ils ne peuvent trouver à Lourdes ? « Bernadette, tout simplement », répond Martine Gobeau, s?ur en charge de l'animation pastorale de l'espace Bernadette. L'immense sanctuaire au c?ur de la ville abrite la dépouille de Bernadette Soubirou. Le corps intact de celle qui a vu 18 fois la vierge en 1858, dans une grotte de Lourdes, repose dans une châsse vitrée très XIXe siècle devant laquelle défilent les croyants pour prier. Ils sont plus de 180 000 chaque année à faire étape dans le second le lieu le plus visité en Bourgogne juste derrière les hospices de Beaune.

On s'adapte. On a mangé casher et planqué les croix dans les chambres

Mais voilà, les frais de fonctionnement du sanctuaire sont, d'après la responsable, « dantesques », et le lieu est franchement sous-exploité. Le tourisme religieux suit la vague de déchristianisation du pays. Alors les s?urs louent le sanctuaire pour des événements ?cuméniques et profanes. Aujourd'hui, c'est une antenne locale de la CGT qui y tient un séminaire....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant