Le Liban, victime collatérale du conflit entre l'Arabie Saoudite et le Hezbollah

le
0

Ces dernières semaines, quelques dizaines de familles libanaises, accusées de « menacer la sécurité de l’Etat» ont été expulsées de Bahreïn, du Koweït et des Emirats Arabes Unis. Ces Libanais sont presque exclusivement chiites et considérés comme proches du Hezbollah. Depuis le début de l’année, l’Arabie Saoudite met la pression sur un Etat libanais qu’elle juge sous influence de son rival iranien par l’intermédiaire du Hezbollah.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant