Le général Piquemal sort du silence

le , mis à jour le
1
Le général Christian Piquemal, arrêté lors d'une manifestation hostile aux migrants.
Le général Christian Piquemal, arrêté lors d'une manifestation hostile aux migrants.

Il y a encore quelques jours, son nom était peu connu du grand public. Mais depuis qu'il a été arrêté à Calais, lors d'une manifestation hostile aux migrants, le général Christian Piquemal n'en finit pas de faire parler de lui. Ancien combattant de la Légion étrangère, il est suspecté d'avoir eu le « rôle principal » dans cette manifestation pourtant interdite par la préfecture.

Alors que son procès a été reporté en raison de son état de santé, le général fait aujourd'hui son mea culpa. Au micro de RTL, il dit regretter d'avoir participé à cet attroupement, engagé par le mouvement populiste et islamophobe Pegida. Et d'assurer qu'il « ne partage aucun lien » avec le mouvement allemand qu'il considère comme intolérant", voire « un peu fasciste ».

« Reconnaître un peu les lieux »

L'ancien militaire en profite également pour se défendre. « Cette manifestation, ce n'est pas moi qui l'avait organisée. J'étais monté pour voir un peu, étant président d'un cercle de citoyens patriotes, comment la situation se situait à Calais? L'intention était avant tout de reconnaître un peu les lieux pour voir s'il n'y avait pas des solutions pérennes à mettre en place », se justifie-t-il sur les ondes.

Face à Marc-Olivier Fogiel, le général Piquemal persiste : « Cette manifestation avait commencé bien avant que j'arrive », déclare-t-il, précisant qu'il n'avait pas...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fdha il y a 10 mois

    ridicules nos bien pensants politiques...de jours en jours,ils réussissent à perdre toute credibilite!expliquez nous la différence de traitement des manifestants "identitaires" et des manifestants "bloqueurs" quelques jours auparavant,dans la meme ville?Vos reportages,à quelques heures d'écart sont dramatiques pour votre credibilité,et pour la perception de l'action des pouvoirs publics : catastrophique pour les lambeaux de ce qui reste du respect des politiques qui nous gouvernen! adieu.