Le "gang des hôpitaux" démantelé

le
0
Le nombre de cambriolages dans les hôpitaux a été multiplié par dix depuis 2008. Les autorités réagissent. (Photo d'illustration).
Le nombre de cambriolages dans les hôpitaux a été multiplié par dix depuis 2008. Les autorités réagissent. (Photo d'illustration).

Ils sévissaient dans les hôpitaux franciliens depuis plus de six mois. Quatre hommes, suspectés d'appartenir à un gang spécialisé dans le vol de matériels médicaux de pointe, ont été interpellés en fin de semaine dernière par les services de la police judiciaire de Paris. Ces individus, un Équatorien et trois Colombiens, ont été appréhendés par les forces de l'ordre jeudi 31 mars et écroués. Ils sont suspectés d'avoir cambriolé, en décembre 2015, l'hôpital Cochin, à Paris (14e). Mais aussi les hôpitaux Tenon (20e), Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt) en début d'année, ainsi que le centre hospitalier de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) le mois dernier.

Dans chacun de ces établissements, des dizaines d'endoscopes ont été dérobés. Ces instruments médicaux qui permettent de filmer l'intérieur du corps sont très onéreux. Le préjudice subi par l'Assistance publique est estimé à 1,5 million d'euros. C'est en adressant ces précieuses machines à des intermédiaires colombiens que cette « association de malfaiteurs » a fini par tomber. Les services des douanes de Bogota ont en effet intercepté plusieurs endoscopes provenant directement de France. Le réseau avait déjà sévi en Espagne et aux Pays-Bas dans les années précédentes.

Des vols en augmentation

À l'hôpital Tenon, où des dizaines de bureaux et de vestiaires ont été « visités » en janvier, on constate, désabusé,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant