Le Front national forme un groupe au Parlement européen

le
3
LE FRONT NATIONAL FORME UN GROUPE AU PARLEMENT EUROPÉEN
LE FRONT NATIONAL FORME UN GROUPE AU PARLEMENT EUROPÉEN

BRUXELLES (Reuters) - Marine Le Pen a annoncé mardi la formation d'un groupe au Parlement européen, une victoire politique et financière, grâce au refus de son père d'y siéger et à une députée exclue du parti eurosceptique britannique Ukip.

La présidente du Front national avait échoué à remplir cet objectif il y a un an, malgré ses succès aux élections européennes de mai 2014 qui avaient permis à la formation d'extrême droite de frôler les 25% des voix.

Il lui fallait pour cela réunir 25 députés issus de sept pays, ce qui paraissait à portée de main grâce aux 24 élus FN.

Mais elle n'avait pu réunir que quatre alliés - le Parti de la Liberté (PVV) néerlandais, le Vlaams Belang belge, le FPÖ autrichien et la Ligue du Nord italienne - contrairement à son rival eurosceptique de l'Ukip, qui y était parvenu avant de devoir se résoudre à dissoudre son groupe en octobre.

Marine Le Pen a d'abord réussi à convaincre deux élus du Congrès de la nouvelle droite polonaise (KNP).

Il y a un an, elle avait dit qu'il lui était impossible de s'allier avec le KNP, ses dirigeants ayant tenu des propos jugés antisémites. Mais le parti se serait assagi sur ce plan.

Le septième pays nécessaire est représenté par une élue britannique, Janice Atkinson, exclue de l'Ukip en mars pour irrégularités financières liées à son assistant parlementaire.

Marine Le Pen a annoncé mardi à Bruxelles que le nouveau groupe s'appellerait "Europe des nations et des libertés" et confirmé que ni son père, Jean-Marie Le Pen, ni un proche de ce dernier Bruno Gollnisch, n'avaient souhaité en faire partie.

"On respecte bien entendu la liberté des uns et des autres", a ironisé la dirigeante du FN, reconnaissant que l'absence de son père avait "probablement facilité, en ce qui concerne Janice Atkinson, son arrivée" au sein du nouveau groupe.

La création de ce groupe est donc une conséquence indirecte de la guerre familiale entre le fondateur du Front national et sa fille, qui a prôné et obtenu la suspension de la qualité d'adhérent de son père.

Un groupe représente d'importants avantages pour le Front national en vue des campagnes pour les élections régionales de décembre et la présidentielle de 2017.

Il donne à ses députés, dont les deux tiers sont FN, de puissants moyens financiers évalués de source parlementaire à 17,5 millions d'euros pour le reste de la législature.

En outre, 20 à 25 fonctionnaires devraient être mis à la disposition du groupe pour gérer son fonctionnement.

Ses membres peuvent être rapporteurs et présenter des amendements en plénière mais l'obtention d'une vice-présidence du Parlement et d'une présidence de commission parlementaire est exclue, dans la mesure où elle est réservée aux groupes qui ont été constitués avant le 24 juin 2014.

Politiquement, ce succès ne modifie pas le rapport de forces au Parlement européen, dominé par l'alliance des sociaux-démocrates et des conservateurs.

(Yves Clarisse à Paris, édité par Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mardi 16 juin 2015 à 13:22

    Je dirais même très bien !!! Un peu de piment dans le couple dominé par l'alliance des sociaux-démocrates et des conservateurs ne peut pas faire de mal !!!

  • M5769532 le mardi 16 juin 2015 à 13:18

    Allez les petits !

  • M940878 le mardi 16 juin 2015 à 13:09

    bien !