Le français Hervé Gourdel a été exécuté

le
1
Guide de haute montagne depuis 1987, Hervé Gourdel organisait des stages dans l'Atlas marocain depuis vingt ans.
Guide de haute montagne depuis 1987, Hervé Gourdel organisait des stages dans l'Atlas marocain depuis vingt ans.

Les djihadistes de l'État islamique (EI) ont fait leur première victime française. Hervé Pierre Gourdel, un Niçois de 55 ans, a été sauvagement exécuté, d'après une vidéo qui n'a pas encore été identifiée. Il a été décapité par les "soldats du califat", un groupe islamiste algérien ayant fait allégeance à l'EI il y a à peine une semaine. Guide de haute montagne d'expérience, Hervé Gourdel était arrivé en Algérie samedi dernier. Dans une interview à L'Express, sa mère a affirmé qu'il devait effectuer un trekking d'une dizaine de jours dans le massif montagneux du Djurdjura. "Nous avons pu le joindre au téléphone hier (dimanche) après-midi, a expliqué sa mère au site de l'hebdomadaire. "Tout allait bien. Il nous a dit qu'il entamait une randonnée de deux jours et qu'il serait peut-être difficilement joignable. Ensuite, il comptait ouvrir une nouvelle voie dans le massif." "Un homme unanimement apprécié" (Éric Ciotti, député) Sur son site internet professionnel, Hervé Gourdel déclarait avoir découvert la montagne dans le Mercantour. "Dès lors, je n'ai eu qu'une envie, y revenir le plus souvent possible !" écrivait-il. Guide de haute montagne depuis 1987, il est décrit par Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, comme un "homme unanimement apprécié tant pour ses compétences que pour ses qualités humaines", rapporte l'Agence France-Presse. À l'origine d'un bureau de guides de montagne d'été créé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le mercredi 24 sept 2014 à 18:40

    Hollande et valls pas responsables