Le Foll prêt à discuter du contrat de travail, Rebsamen réservé

le
2
LE FOLL PRÊT À DISCUTER DU CONTRAT DE TRAVAIL, REBSAMEN RÉSERVÉ
LE FOLL PRÊT À DISCUTER DU CONTRAT DE TRAVAIL, REBSAMEN RÉSERVÉ

PARIS (Reuters) - Tout ce qui permet de favoriser la création d'emplois, y compris une éventuelle réforme du contrat de travail, doit pouvoir être discuté, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Le ministre du Travail François Rebsamen a indiqué pour sa part que toute proposition en ce sens ne pourrait venir que des partenaires sociaux.

"Il ne faut pas que le Medef s'attende à obtenir par la loi ce qu'il n'a pas obtenu dans le dialogue social", a-t-il dit sur iTELE à propos d'une éventuelle évolution du contrat de travail, qui pourrait être assoupli dans les très petites entreprises (TPE). "Je ne serai pas le ministre du Travail qui réformera le Code du travail, en tout cas le contrat de travail."

François Rebsamen s'exprimait après Stéphane Le Foll, qui, interrogé sur RTL, a insisté sur la nécessité de s'attaquer aux freins à l'embauche pour permettre plus de créations d'emplois au moment où la croissance de l'économie française est en voie d'amélioration.

"La grande question posée, c'est comment, en même temps qu'on garantit la sécurité pour les salariés (....) on fait pour améliorer la création d'emplois", a-t-il déclaré.

A la question de savoir si cela passerait par une réforme du contrat de travail, comme le réclame le patronat qui réclame un dispositif plus sécurisé, le porte-parole du gouvernement a répondu : "Je pense qu'il faut qu'on discute de toutes les questions qui permettent de créer plus d'emplois."

Pour François Rebsamen, la question pourrait être abordée à l'occasion d'une conférence sociale consacrée à l'emploi dans les PME-TPE que Manuel Valls entend réunir en juin. "Ça sera l'occasion d'avoir de propositions mais elles s'élaborent en partenariat avec les partenaires sociaux", a-t-il indiqué.

"Est-ce que vous pensez vraiment que ce soit le contrat de travail qui aujourd'hui gêne les embauches ?", s'est interrogé le ministre du Travail. "Le problème aujourd'hui, c'est de libérer la croissance, de l'aider par l'investissement et, à partir de là, s'il y a des adaptations, et je ne nie pas qu'il puisse y avoir des adaptations à apporter, aux partenaires sociaux de nous faire des propositions !"

"Tout le monde se focalise sur cette idée : il faut changer le contrat de travail. Moi, je dis 'le contrat de travail, ça ne se change pas comme ça", a conclu François Rebsamen.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8032984 le mercredi 1 avr 2015 à 12:38

    Quand l'inspection du travail vous tombe dessus en vous demandant la tonne de registres (le registre des pauses ... une plaisanterie ...) et de vérifications à tenir à jour et effectuer régulièrement au dépit du bon sens ... Alors oui, je dis qu'il y a un vrai décalage entre notre administration et le corps employeur, Bien sûr, il y aura toujours des employeurs qui presseront au maximum mais il faut faire la part des choses ... Mr Le Foll, faites passer le message à vos équipes ! Merci !

  • M8869453 le mercredi 1 avr 2015 à 11:26

    Y connaissent-ils quelque chose ? Ont-ils été un jour en situation d'embaucher en mettant leur propre argent en jeu ?