Le FN divisé face à Jean-Marie Le Pen

le , mis à jour le
0
Marine Le Pen et son père, en 2014.
Marine Le Pen et son père, en 2014.

20 h 30. Dans une interview au Figaro, Marine Le Pen revient sur la crise que traverse son parti. "Je me trouve obligée, dans l'intérêt de mon pays, de prendre une décision difficile qui met en cause des liens filiaux. Mais le Front national est le seul outil d'espérance pour la France", confie-t-elle. Et d'ajouter : "Personne ne peut l'affaiblir et je ne laisserai personne le faire. En tout cas, pas tant que je serai présidente." Notre article : Marine Le Pen : "Personne ne peut affaiblir" le FN

18 h 30. Pour s'attaquer à la stratégie mise en place par sa fille, Jean-Marie Le Pen a donné une interview à Rivarol. De quoi ce journal est-il le nom ? Notre article : Pourquoi Jean-Marie Le Pen a choisi Rivarol pour faire la guerre à la fille18 heures. Le président d'honneur du FN Jean-Marie Le Pen met en garde la présidente du parti, sa fille Marine Le Pen, contre "une crise qui pourrait être grave de conséquences" pour le FN. "Comme en d'autres temps, prenant prétexte d'une offensive médiatique sur le détail, d'aucuns ont ouvert au Front national une crise qui pourrait être grave de conséquences", écrit Jean-Marie Le Pen dans un communiqué. "La présidente du Front national a convoqué le 17 avril, en séance extraordinaire, le bureau politique et a inscrit à l'ordre du jour les investitures des têtes de liste aux élections régionales." "C'est devant cette assemblée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant