Le CV trafiqué de Jean-Christophe Cambadélis

le
0
Jean-Christophe Cambadélis aurait fabriqué un faux diplôme universitaire pour pouvoir s'inscrire en thèse à Jussieu.
Jean-Christophe Cambadélis aurait fabriqué un faux diplôme universitaire pour pouvoir s'inscrire en thèse à Jussieu.

Le premier secrétaire du PS a usurpé ses diplômes, révèle ce mercredi Mediapart, qui publie des extraits d'un livre de son journaliste Laurent Mauduit, À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient (chez Don Quichotte, en librairie le 18 septembre). Un livre qui règle son compte à une génération de cadres socialistes, passés par le trotskysme, puis par le syndicalisme étudiant, avant de faire de brillante carrière au PS.

Laurent Mauduit a commencé sous les mêmes auspices : militant à l'OCI (Organisation communiste internationaliste), un groupuscule trotskyste, puis au syndicat étudiant l'Unef, son parcours l'a amené à croiser ceux qui sont aujourd'hui au pouvoir. Qualifié de "pilier de l'OCI", Jean-Christophe Cambadélis a par la suite dirigé l'Unef et la Mnef, la mutuelle étudiante dissoute en 2000, après avoir été au coeur d'un scandale de financement du Parti socialiste. Mais ce n'est pas cet aspect des choses qui intéresse le journaliste ici. Jean-Christophe Cambadélis a en effet été condamné par deux fois dans cette affaire, en 2000, puis en 2006, rappelle Mediapart.

C'est un autre aspect, plus pathétique, que révèle Laurent Mauduit. Jean-Christophe Cambadélis s'est fabriqué de toute pièce un parcours universitaire lui permettant de soutenir une thèse, alors qu'il n'avait pas le moindre diplôme.

Une thèse "très médiocre"

Selon Mauduit, la fiche Wikipédia de Jean-Christophe Cambadélis...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant