Le coup de gueule d'une patronne contre Nuit debout

le , mis à jour le
8
Le mouvement Nuit debout proteste depuis le mois de mars contre la loi travail.
Le mouvement Nuit debout proteste depuis le mois de mars contre la loi travail.

Cette photo de deux manifestantes du mouvement Nuit debout n'a visiblement pas plu à cette patronne. Sur le cliché, deux jeunes filles posent, sourire aux lèvres, avec une pancarte sur laquelle est inscrit le message suivant : « Sous le pont d'Avignon, on y pend tous les patrons. » Le slogan, qui fait référence à la célèbre comptine « Sous le pont d'Avignon », a interpellé Sonia, une chef d'entreprise. En réaction, elle a publié sur son mur Facebook un coup de gueule qui a très rapidement fait le buzz.

« Chère manifestante des nuits debout, assis, couchés, chère jeune fille souriant à l'idée de cadavres se balançant au bout d'une corde. J'ai beaucoup aimé ton slogan », commence-t-elle. Dans un post plein d'ironie et de sarcasmes, la patronne se moque de la naïveté des jeunes filles : « il y a des manifestants qui sourient de leur bêtise et d'autres qui ont lu le projet de loi et défendent de vraies convictions ». Elle tente aussi d'exposer la réalité des « petits » patrons. « Un qui crée de l'emploi, forme des gens, les voit grandir professionnellement et humainement. Un qui peut-être ne dormira pas la nuit car il se demandera comment payer ses charges et ses salaires en sachant qu'il n'a pas pu se sortir de salaire à lui-même depuis 6 mois. »

« Les patrons sont des grands méchants »

À en croire les réactions, de nombreux internautes se sont reconnus dans le message de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le jeudi 19 mai 2016 à 09:55

    Nuit Debout: une preuve supplémentaire de l'ignorance des français en matière économique. Voir les classements OCDE, Pisa,... Malheureusement ce n'est pas l'EN qui changera les choses de si tôt. Nous avons accueilli des profs en entreprise qui voulaient faire un stage. Leur ouverture et leur changement étaient frappantes.

  • mlaure13 le jeudi 19 mai 2016 à 09:11

    Et si nous ne savons pas encore pour qui voter...nous savons pour qui ne pas voter...:-(((

  • cyti8 le jeudi 19 mai 2016 à 09:05

    Bravo pour cette patronne. Il est dommage que beaucoup de personnes ne savent pas encore que le chômage ne peut diminuer que par l'embauche dans les entreprises. Mais, visiblement, beaucoup de ces manifestants ne sont plus contre la loi travail, mais contre tout, et surtout contre le travail lui-même.

  • charleco le jeudi 19 mai 2016 à 09:02

    Je pense que nos gouvernants savent très bien ce qui se passe et qu'ils font semblant de rien. Sinon, s'ils ne savent pas ce qui se passe ,c'est encore plus grave.

  • charleco le jeudi 19 mai 2016 à 09:00

    C'est la chienlit, comme en mai 1968 : n'importe quoi. Il se passe quelque chose que je ne comprends pas : il y a des manifestants étrangers, anglais, allemands, etc. Il y a une organisation derrière tout ça, qui manipule qui?

  • M7520498 le jeudi 19 mai 2016 à 08:49

    Pour sortir de telles phrases ,qui les ont donc éduquées ..............et qui sont leurs parents?

  • axfapi le jeudi 19 mai 2016 à 08:47

    bravo madame

  • best01 le jeudi 19 mai 2016 à 08:13

    un million de fois d'accord