Le congrès du PS suspendu aux régionales

le
0
Le nouveau patron du PS Jean-Christophe Cambadélis.
Le nouveau patron du PS Jean-Christophe Cambadélis.

D'abord, le PS va organiser du 1er septembre au 6 décembre des états généraux, sur une idée de son nouveau patron Jean-Christophe Cambadélis. "L'objectif, c'est la reformulation de la carte d'identité du PS", résume le texte adopté en bureau national mardi. Les militants sont invités à s'exprimer pour "dire ce qu'est un socialisme moderne". Après deux claques électorales, les municipales de mars et les européennes de mai, le successeur d'Harlem Désir rue de Solférino compte certes remettre le parti au travail, mais il doit aussi asseoir sa légitimité : Cambadélis n'est pour l'heure officiellement qu'un patron transitoire, propulsé à ce poste à la suite de l'exfiltration d'Harlem Désir vers le gouvernement. C'est le congrès qui suivra ces états généraux qui devra le confirmer par un vote des militants.... Un congrès qui reste pour l'instant un mystère absolu.

Initialement, il devait se tenir à l'automne 2015, trois ans après le congrès de Toulouse. Or, le probable report des élections régionales au mois de décembre rendrait ce calendrier intenable. "Il aura lieu au début de l'année 2015", assure un dirigeant du PS. Christophe Borgel, responsable des élections au parti, refuse de confirmer, mais admet que "la date du congrès dépend de la date des élections régionales".

Une primaire en toile de fond

Le PS veut éloigner le plus possible les deux événements pour éviter que le congrès ne vire à l'empoignade autour de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant