Le chômage de catégorie A repart à la baisse en juillet

le
1
BAISSE DU CHÔMAGE EN JUILLET
BAISSE DU CHÔMAGE EN JUILLET

PARIS (Reuters) - Le chômage s'est retourné à la baisse en juillet en France après deux mois de progression, un recul qui concerne toutes les tranches d'âge mais s'accompagne d'une hausse du nombre de chômeurs exerçant une activité réduite, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a reculé de 0,5% le mois dernier pour s'établir à 3.506.600, soit 19.100 de moins que fin juin.

En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi a en revanche augmenté de 0,1%, soit 7.500 personnes supplémentaires en un mois, à 5.442.100 (5.636.300 en incluant les départements d'Outre-mer).

Sur un an, le nombre de demandeurs de catégorie A recule de 1,2% tandis que le total des inscrits dans les catégories A, B et C augmente de 0,7%.

La diminution de juillet intervient après deux mois de hausse, de 0,3% en mai et de 0,2% en juin pour la catégorie A. En associant les catégories A, B et C, le recul s'était élevé à 0,6% en mai et à 0,1% en juin.

Le nombre de demandeurs d'emploi relevant de la catégorie D, c'est-à-dire ceux n'étant pas tenus de rechercher un emploi parce qu'en formation ou malades, par exemple, s'inscrit en hausse, à 308.900, sous l'effet notamment du plan de 500.000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi annoncé par François Hollande mi-janvier.

Dans cette catégorie, la hausse s'élève à 1,6% sur un mois et atteint 10,7% sur un an.

Le recul du nombre d'inscrits à Pôle emploi relevant de la catégorie A a concerné toutes les catégories d'âge mais a principalement profité aux moins de 25 ans, catégorie dans laquelle le recul atteint 0,9% sur un mois.

La diminution a été moins marquée chez les 25-49 ans (-0,6% sur un mois) et les 50 ans et plus (-0,3%).

Sur un an, le total des jeunes chômeurs s'inscrit également en baisse, avec un reflux de 5,9%, tandis que le recul est moins net pour les 25-49 ans (-1,7%). En revanche pour les seniors, le nombre de chômeurs progresse de 2,8%.

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, s'inscrit en baisse de 0,7% en juillet, à 2.411.300 mais il s'accroît de 1,0% par rapport à juillet 2015.

Leur proportion dans le nombre total de chômeurs est en baisse de 0,4 point, à 44,3%.

Sur trois mois à fin juillet, les entrées à Pôle Emploi en catégorie A, B et C ont augmenté de 12,2% par rapport aux trois mois précédents, à 572.000 en moyenne.

Dans le même temps, les sorties de Pôle Emploi ont progressé de 5,2%, avec une poursuite de la hausse des radiations administratives (+11,1%) et des entrées en stage (+66,4%).

(Myriam Rivet, édité par Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rip100 il y a 9 mois

    Ce qui est lamentable dans cette soi disant bonne nouvelle, c'est qu'on retire du chiffre de la catégorie A des gens qui partent o b l i g a t o i r e m e n t en formation par le gouvernement et non parce qu'ils ont trouvé du travail, cest vraiment scandaleux. De plus comment le chômage peut il baisser alors qu'il n'y a pas de croissance?