Le calife de l'organisation État islamique al-Baghdadi blessé et remplacé ?

le
0
Le calife auto-proclamé de Daesh aurait dû céder la direction de ses troupes.
Le calife auto-proclamé de Daesh aurait dû céder la direction de ses troupes.

C'est lors d'une frappe de la coalition qu'Abu Bakr al-Baghdadi, le calife auto-proclamé de l'État islamique aurait été gravement blessé, selon des sources sur place citées par le quotidien britannique The Guardian. Le convoi de trois véhicules à bord duquel il se trouvait en mars dernier près de Ninive aurait été attaqué par la coalition. Sa voiture aurait été soufflée par l'explosion et le leader islamiste gravement blessé aux vertèbres, dans l'incapacité de diriger le groupe, aurait été forcé d'en abandonner la direction à l'un de ses adjoints, Abu Alaa al-Afri.Troisième annonce similaireC'est la troisième fois que l'on rapporte qu'al-Baghdadi a été touché, mais les deux annonces précédentes se sont révélées sans fondement. Il aurait échappé en décembre dernier à une attaque aérienne près de Mossoul, au cours de laquelle un de ses proches adjoints, Auf Abdul Rahman al-Efery, aurait trouvé la mort. Pas moins de 18 leaders de l'auto-proclamé État islamique auraient été tués dans cette attaque. S'il était confirmé, le remplacement d'al-Baghdadi à la tête de Daesh devrait encore affaiblir la cohésion du mouvement, en partie fondée sur la réputation et l'expérience de son leader, ancien responsable d'Al-Qaïda en Irak avant de créer l'État islamique en 2010.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant