Le budget de l'État suisse excédentaire de 2 milliards en 2015

le
1
La Suisse, un modèle de pays bien géré que la France devrait imiter ?
La Suisse, un modèle de pays bien géré que la France devrait imiter ?

Imaginons qu'en France l'année 2015 se termine sur un excédent budgétaire. Michel Sapin se précipiterait aussitôt sur tous les plateaux de télévision. À moins qu'il ne laisse la place au chef de l'État lui-même. Rien de tout ça en Suisse. Ueli Maurer, le nouveau chef du département fédéral des Finances (ministre des Finances) s'est montré presque morose, annonçant un ralentissement de la croissance en 2016, et qu'il fallait compter sur une augmentation des dépenses concernant les réfugiés. Bref, plutôt que de desserrer les cordons de la bourse, comme le réclame la gauche, Ueli Maurer, membre de l'Union démocratique du centre (UDC), le parti le plus à droite de l'échiquier politique helvétique, compte réduire encore les dépenses de la Confédération d'un milliard de francs suisses (905 millions d'euros).

Concernant les grands principes financiers, la Suisse préfère lorgner sur l'Allemagne plutôt que sur la France. En d'autres termes, Berne tente de ne pas dépenser plus qu'elle ne gagne. En 2014, la Confédération avait malgré tout enregistré un déficit de 112 millions d'euros. Pour 2015, le ministère des Finances misait à l'origine sur un excédent de 360 millions d'euros. Puis, à la fin de l'année dernière, il annonçait un pactole de 905 millions. L'excédent est finalement de 2,08 milliards. Le magazine économique Bilan, dans son analyse des comptes de la Confédération, constate que « les recettes ont...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le jeudi 18 fév 2016 à 13:06

    Bravo la Suisse! On comprend que vous n'ayez que mépris pour les Franchouilles irresponsables et arrogants!