Le brûlot de Cécile Duflot divise les écologistes et irrite le PS

le
40
LES ÉCOLOGISTES DIVISÉS AU SUJET DU BRÛLOT DE CÉCILE DUFLOT
LES ÉCOLOGISTES DIVISÉS AU SUJET DU BRÛLOT DE CÉCILE DUFLOT

PESSAC Gironde (Reuters) - La violente charge de Cécile Duflot contre François Hollande, "le président de personne" et Manuel Valls illustre les divisions sur la stratégie des écologistes, qui ont entamé jeudi leurs journées d'été à Pessac, près de Bordeaux.

L'ex-ministre du Logement a également suscité la réprobation de ses anciens collègues du gouvernement Ayrault l'accusant d'affaiblir, à l'approche des élections sénatoriales de septembre, une majorité déjà minée par les revers de l'exécutif.

Dans un livre à paraître la semaine prochaine, Cécile Duflot reproche au chef de l'Etat d'être incapable de tenir ses objectifs, tandis qu'elle accuse son Premier ministre d'être quasiment un homme de droite.

Face aux réactions provoquées par son brûlot, la députée de Paris a assuré dès son arrivée, jeudi, aux journées d'été d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) qu'elle restait favorable au rassemblement des écologistes et de la gauche.

"Je n'ai jamais cru à la fracture à gauche, à l'opposition de gauche. Je suis pour le rassemblement des écologistes, de la gauche et des écologistes. Ma conviction n'a pas changé mais pour cela il y a des moyens pour que ça fonctionne et ce livre raconte pourquoi ça n'a pas fonctionné", a-t-elle dit.

"En revanche, je pense qu'il faut que tous ceux qui ont envie de faire bouger les choses travaillent ensemble", a-t-elle ajouté devant la presse, disant espérer un changement de cap.

Le sénateur EELV Jean-Vincent Placé, qui était contre le départ des ministres écologistes du gouvernement en mars dernier, lors de l'arrivée de Manuel Valls à Matignon, avait auparavant jugé les critiques de Cécile Duflot "extrêmement sévères" et inopportunes.

"Il est trop tôt pour faire un bilan du quinquennat", et ce n'est "pas la période pour stigmatiser la majorité, dans la situation où elle se trouve", a-t-il dit sur BFMTV.

"MANQUE DE CONSIDÉRATION"

Jean-Vincent Placé estime qu'il y a eu depuis le départ des écologistes du gouvernement un "léger frémissement". "Certaines mesures vont plutôt dans le bon sens. Sur le plan de la transition énergétique et de la croissance verte, (la ministre de l'Ecologie) Ségolène Royal va dans le bon sens", dit-il.

Parmi les anciens ministres socialistes avec qui Cécile Duflot a travaillé, Fleur Pellerin a jugé sur Europe 1 "assez peu élégant" d'exposer des reproches "à des fins politiques à un moment où il va y avoir à nouveau des échéances électorales".

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a déploré "un manque de considération envers la fonction de ministre qu'elle a exercée" et "envers les membres du gouvernement".

"Ce n'est pas un coup en trouvant toutes les vertus du monde au gouvernement pendant qu'on y est, puis, le coup d'après, en lui trouvant tous les défauts du monde parce qu'on n'y est plus, qu'on va réussir à réconcilier les Français avec la politique", a-t-elle dit sur BFMTV.

Pour Thierry Mandon, secrétaire d'Etat à la Simplification, ce livre va contredire ce que Cécile Duflot avait dit en sortant du gouvernement, "où elle ne critiquait que Manuel Valls et pas le président de la République".

"Tout ça est très triste quand on a été ministre. On devrait d'abord faire sa propre introspection", a-t-il dit sur Sud Radio.

(Claude Canellas, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le vendredi 22 aout 2014 à 12:01

    On ne rappellera jamais assez ses grandes affinités avec Martine Aubry. Duflot et Aubry sont des preuves vivantes de la nullité (dévastatrice) de Hollande qui se croyait assez malin pour manier toutes ces bandes de démagogues à coup de promesses vagues.

  • dotcom1 le vendredi 22 aout 2014 à 11:10

    Enfant gâtée de la politique, sans convictions mais avec un seul but : le pouvoir.

  • dsta le vendredi 22 aout 2014 à 08:56

    Mais au fait, les lois sur l'immobilier, ont bien été, proposées en Conseil des ministres, puis votées par le Parlement ! ...On ne les entend pas sur le sujet, tous ces bénis oui, oui, du gouvernement d'incompétents et ces députés inconscients !...et ils sont payés 15000€ par mois, ces incapables...rassurez vous c'est avec votre épargne !!!

  • Gary.83 le vendredi 22 aout 2014 à 08:27

    rappel de vaccination https://www.youtube.com/watch?v=oPGbH3lDpLk&feature=player_embedded

  • pichou59 le vendredi 22 aout 2014 à 08:23

    ces gens là ne cherche que les "postes" jamais un mot pour le "petit peuple"

  • M3553345 le vendredi 22 aout 2014 à 07:24

    DITES MOI BELCACEM ET LES AUTRES FEMMES QUE FONT ELLE AU GOUVERNEMENT

  • fbordach le vendredi 22 aout 2014 à 04:00

    Bécasse!

  • M1168313 le jeudi 21 aout 2014 à 21:09

    cecile duflot a créé une des lois les pires qu'on ait jamais produite sur l'immobilier, une loi qui a totalement bloqué la construction et qui détruit des centaines de milliers d'emplois, mais elle ose encore écrire un livre et donner des leçons... la prétention, l'arrogance, l'aveuglement idéologique de ce type de personnage est sans limite.

  • Gary.83 le jeudi 21 aout 2014 à 19:07

    Hollande ou un autre devrait avoir moins de ministres mais des bons et les femmes pas seulement pour la parité mais des moins godiches !!

  • M6445098 le jeudi 21 aout 2014 à 18:46

    pour le censeur (6ème fois, je suis très très têtu) : c'est qu'on l'avait totalement oubliée cette nullité...il a fallu qu'elle se rappelle à notre bon souvenir. un vrai parasite! peut-être y a-t'il dans la nature un prédateur à ce genre de parasite, histoire de la faire disparaître politiquement de façon écologique...et pour le respect de l'environnement.