Le Brésil en ébullition : Dilma Roussef dénonce un "coup d'État"

le
0

Dilma Roussef a été écartée du pouvoir par un vote du Sénat, mais la présidente du Brésil suspendue de ses fonctions appelle ses partisans à se mobiliser contre ce qu'elle considère être "un coup d'État". Son ancien allié, le vice-président Michel Temer, assure l'intérim. Très impopulaire, il veut faire du redressement de l'économie sa priorité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant