Le bras droit d'Ali Bongo relâché

le , mis à jour le
1
Le directeur de cabinet d'Ali Bongo Odimba a été interpelé alors qu'il devait prendre un vol pour Libreville (photo d'illustration).
Le directeur de cabinet d'Ali Bongo Odimba a été interpelé alors qu'il devait prendre un vol pour Libreville (photo d'illustration).

Le directeur de cabinet du président gabonais Ali Bongo Ondimba, Maixent Accrombessi, placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur l'attribution à une entreprise française d'un marché public au Gabon, a été relâché lundi soir, a indiqué à l'AFP son avocat Francis Szpiner. "Il repart bientôt au Gabon et continuera à exercer ses fonctions", a déclaré Me Szpiner, sans plus de précisions sur l'audition de son client.

Le directeur de cabinet d'Ali Bongo Odimba a été cueilli ce matin à Roissy par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption alors qu'il s'apprêtait à prendre l'avion pour Libreville.

L'homme de confiance du président gabonais avait été placé en garde à vue pour 48 heures dans les locaux de la PJ à Nanterre. D'après les informations du Point.fr, Maixent Accrombessi fait l'objet d'une enquête préliminaire du parquet de Paris pour « corruption d'agent public étranger ».

En juin dernier, en marge de l'affaire Tomi ? du nom du magnat corso-africain des jeux ?, les enquêteurs avaient perquisitionné les locaux du fabricant d'uniformes et d'équipements militaires Marck et saisi des documents mettant en cause l'éminence grise d'Ali Bongo.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • solo92 le lundi 3 aout 2015 à 19:24

    Les valises pleines de frics