Le "barbs", la danse qui fait enrager les pays du Golfe

le
0
Les conservateurs réclament le boycott de cette danse qui fait un tabac dans le golfe Persique.
Les conservateurs réclament le boycott de cette danse qui fait un tabac dans le golfe Persique.

Le clip « Barbs » diffusé en 2015 a fait plus de 20 millions de vues. Ses réalisateurs, les jeunes Saoudiens du groupe Majed Al Esa, réalisent un pas de danse très simple qui fait penser à du break danse, le « barbs », sur un mélange de hip-hop et de musique électro aux accents des années 1980 et de sonorités arabisantes. En mars dernier, la chanson se retrouvait même en deuxième place du top 100 en Arabie saoudite.

Jusque-là, tout va bien. Sauf que la viralité de cette vidéo, qui a été parodiée par de nombreux jeunes de la péninsule arabique et diffusée dans de multiples clubs, ne plaît pas du tout à certaines franges conservatrices des monarchies du Golfe, région dont les deux tiers de la population ont moins de 25 ans.

« Une preuve de l'influence néfaste de l'Occident »

« Barbs », en saoudien, signifie « gigoter », ou « se lâcher », comme le font les danseurs en faisant onduler leur corps de gauche à droite et en faisant bouger leurs pieds en rythme. Aucune provocation dans les paroles, qui ne sont que des indications, pour suivre les pas de danse. Le Washington Post

relève pourtant que certains conservateurs locaux craignent que cette vidéo ne « soit une preuve de l'influence néfaste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant