Laurent Fabius renonce à la présidence de la COP21 après la polémique

le , mis à jour le
0
Laurent Fabius ne restera pas à la présidence de la COP21 après la polémique.
Laurent Fabius ne restera pas à la présidence de la COP21 après la polémique.

Prenant acte de la polémique créée par sa volonté de cumuler présidence du Conseil constitutionnel et de la COP21, l'ancien chef de la diplomatie française Laurent Fabius a jeté l'éponge lundi soir en renonçant à suivre le dossier climat, grand succès de son passage au Quai d'Orsay. Sa décision, prise dans la journée, il l'a annoncée dans une lettre au président de la République, laissant ainsi le champ libre au successeur que le chef de l'État pourrait décider de nommer. La ministre de l'Environnement Ségolène Royal, qui a vu son portefeuille élargi la semaine dernière aux "Relations internationales sur le climat", avait estimé vendredi qu'il fallait "clarifier les règles du jeu" concernant le double rôle auquel Laurent Fabius aspirait.  "Vous m'avez fait l'honneur de me pressentir pour présider le Conseil constitutionnel et je vous en remercie vivement. À mon sens, il n'existe pas d'incompatibilité avec la présidence de la dernière phase de la COP21", écrit lundi soir l'intéressé dans son courrier à François Hollande. "Pour autant, compte tenu du début de polémique interne sur ce sujet, je juge préférable de vous remettre mon mandat de président de la COP", ajoute-t-il. Laurent Fabius "a considéré que ni la présidence de la COP ni la présidence du Conseil constitutionnel ne méritaient ce degré de polémique", explique-t-on...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant