Laurent Fabius participera aux discussions sur la Syrie à Vienne

le
2
LAURENT FABIUS SERA PRÉSENT À LA RÉUNION SUR LA SYRIE VENDREDI À VIENNE
LAURENT FABIUS SERA PRÉSENT À LA RÉUNION SUR LA SYRIE VENDREDI À VIENNE

PARIS (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, participera aux discussions sur la Syrie à Vienne en fin de semaine, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement.

"La France est à Vienne", a dit Stéphane Le Foll lors du compte-rendu du conseil des ministres, précisant qu'elle serait représentée par Laurent Fabius.

La France n'avait pas participé aux travaux sur la Syrie à Vienne la semaine dernière.

"Il y a eu plein de commentaires sur 'la France est isolée'", alors qu'elle a réuni mardi à Paris la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis, la Jordanie, l'Italie, l'Allemagne, la Grande Bretagne et les Etats-Unis pour préparer les rencontres de Vienne, a déploré Stéphane Le Foll.

"La France est à l'initiative, continue à être à l'initiative et est dans ce débat en discussion avec tout le monde", a-t-il poursuivi.

Il a souligné sur ce point que Laurent Fabius s'entretiendrait mercredi après-midi avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, et que la France était favorable à la participation de l'Iran aux discussions de Vienne.

La République islamique a annoncé qu'elle participerait aux discussions programmées vendredi, ce qui constitue une première dans un cadre multilatéral depuis le début de la crise en Syrie, en mars 2011.

La réunion de mardi à Paris a permis de caler la position des pays qui y ont participé, a précisé Stéphane Le Foll.

Dans un communiqué, Laurent Fabius indique que les pays présents mardi se sont "concertés sur les modalités d’une transition politique garantissant le départ de Bachar al Assad dans un calendrier précis, sur la nécessité de poursuivre nos efforts de lutte contre Daech en Syrie tout en soutenant l’opposition syrienne modérée, dont le rôle dans les futures négociations a été souligné."

"L’engagement d’un processus doit s’accompagner de changements tangibles sur le terrain, au bénéfice de la population syrienne. Nous poursuivrons nos échanges dans ce format", a-t-il ajouté.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 28 oct 2015 à 18:11

    Fabius, agent sioniste.

  • aerosp le mercredi 28 oct 2015 à 14:48

    ils ont dû pleurer pour y aller