La Ville de Paris met son nez dans les affaires de la mairie du 18e

le
0
Le dernier Conseil de Paris a été agité, mardi 13 avril, à la suite des révélations du Point.fr à propos de Jokko Conseil (photo d'illustration).
Le dernier Conseil de Paris a été agité, mardi 13 avril, à la suite des révélations du Point.fr à propos de Jokko Conseil (photo d'illustration).

Les relations d'affaires entre Aline Weber et son actuel employeur, la mairie du 18e arrondissement parisien dont elle est la directrice de la communication, n'ont pas fini de faire parler d'elles. Après les révélations du Point.fr sur l'agence de communication Jokko Conseil, l'Hôtel de ville a diligenté une enquête auprès de l'inspection générale de la ville de Paris. Cette dernière devra déterminer la nature des relations entre la société d'Aline Weber, le maire PS Éric Lejoindre et son prédécesseur, le député socialiste Daniel Vaillant.

Après avoir officié pendant cinq ans comme attachée de presse du maire du 18e arrondissement Daniel Vaillant, Aline Weber avait créé sa société, Jokko Conseil, en 2008. À peine avait-elle quitté le cabinet de l'édile socialiste que la communicante décrochait plusieurs contrats avec son ancien employeur.

La mairie lui a notamment confié entre 2009 et 2013 la conception et la gestion du site web de la Fête des vendanges de Montmartre contre la somme de 4 000 euros par an, et la réalisation graphique du magazine des conseils de quartier de l'arrondissement pour un montant de 5 000 euros. Avant son arrivée en tant que directrice de la communication de la mairie en 2014, Aline Weber avait aussi signé plusieurs CDD de six mois à mi-temps (rémunéré 1 400 euros mensuel) avec l'association organisatrice de la Fête des vendanges.

Des soupçons de "délit de favoritisme"

Depuis nos révélations, la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant