La vidéo d'un juif à Paris suscite des critiques

le
2
Capture d'écran.
Capture d'écran.

Elle a été vue 4,5 millions de fois rien que sur YouTube : la vidéo d'un juif, marchant dans Paris et essuyant un crachat et quelques propos désobligeants a choqué le monde entier. Les médias l'ont reprise dans de nombreux pays, suscitant des réactions très virulentes contre les Français en général. Le site américain Buzzfeed a par exemple titré "Cette vidéo exaspérante montre à quoi ressemble la vie d'un juif à Paris". En accord avec le ton des autres commentaires, une lectrice écrit sur la page Facebook du média de divertissement que "la France a vraiment un problème avec l'intolérance".Si elle illustre un véritable malaise, cette vidéo soulève de nombreuses interrogations. D'abord, le journaliste qui l'a réalisée, Zvika Klein, est un ancien porte-parole de l'armée israélienne chargé des contacts avec la presse ultra-orthodoxe, selon les Inrocks. Il travaille depuis 2011 pour Makor Rishon, quotidien religieux et conservateur, et pour le portail d'information NRG, qui a publié sa vidéo. "Ces deux médias sont la propriété de Sheldon Adelson, principal bailleur de fonds du parti républicain américain, et de Benyamin Netanyahou", expliquent Les Inrocks. L'Israélien semble être un fervent défenseur de l'alyah, l'immigration des Juifs vers Israël, par exemple lorsqu'il relaie un communiqué de la très contestée Ligue de défense juive, incitant au départ."Des quartiers avec une forte population musulmane"Par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 23 fév 2015 à 17:56

    Il n'y a pas d'antisémitisme en France, mais il y a des opposants au sionisme. On les qualifie d'antisémites : cela sert à la politique sioniste pour justifier la colonisation.

  • M7097610 le lundi 23 fév 2015 à 14:06

    ok, c'est le même type de charlot qui s'appelait lui même pour s'insulter et en clamant ensuite qu'il faisait l'objet de menaces téléphoniques...ou cette fille qui avait simulé une fausse agression dans le RER ! ils leur faut un bon psy, même freudien...