La tragédie des femmes SDF

le
2
Soly, Amira, Lucienne, trois femmes sans domicile à Paris.
Soly, Amira, Lucienne, trois femmes sans domicile à Paris.

Deux SDF sur cinq sont des femmes. Les derniers chiffres de l'Insee ont révélé ce phénomène jusqu?alors méconnu. Pourtant, le plus souvent dans la rue, le visage de la pauvreté est masculin. Qui sont-elles ? Où se cachent-elles ? Ces dernières années, un nouveau profil de femmes sans abri est apparu. Ce sont des "madame Tout-le-Monde", ça peut être une voisine, une collègue de travail ou une ancienne connaissance. Souvent quinquagénaires, elles ont connu des situations sociales, familiales et financières confortables jusqu?à ce qu?un drame croise leur vie. Une rupture professionnelle ou affective qui leur a fait perdre leur toit et leurs repères. Avec la crise du logement qui met à mal les solidarités familiales, difficile pour elles de remonter la pente.

C?est l?histoire personnelle, mais si commune, de ces femmes que nous dévoilons. Celle de Soly, réfugiée politique d?origine guinéenne qui a passé près de deux années à errer dans les rues parisiennes sans pouvoir trouver de foyer. Celle de Caroline, une jeune vendeuse de 30 ans qui est devenue sans domicile fixe lorsqu?elle a perdu à la fois son appartement et son travail. Celle de Françoise qui a tout perdu en décidant de quitter son mari après vingt-cinq années de vie commune. Ou celle encore d?Amira, adoptée en Algérie et débarquée en France pour retrouver ses racines. Rapidement, elle s?est retrouvée à court de ressources et a dû se réfugier dans les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le lundi 8 juin 2015 à 11:13

    C'est marrant, on est capables d'élaborer de petits immeubles en containers refaits et aménagés, pour les étudiants, mais pour les sdf rien. Ce problème persiste, tout simplement parce qu'on ne veut pas le régler, sinon nous avons toutes les billes techniques et le savoir faire pour, meme l'argent.

  • michka21 le vendredi 5 juin 2015 à 20:44

    tant que les banquiers gouverneront le monde, ca ne changera pas