La Suisse se prépare à un afflux massif de réfugiés

le
0
Pour loger les réfugiés, le gouvernement prévoit de réquisitionner les abris de la protection civile, en fait des abris antiatomiques.
Pour loger les réfugiés, le gouvernement prévoit de réquisitionner les abris de la protection civile, en fait des abris antiatomiques.

En fin de semaine dernière, La Tribune de Genève titrait sur « Le petit bidouillage des chiffres de l'asile », révélant que le secrétariat d'État aux Migrations cherche à minimiser la hausse vertigineuse des demandeurs d'asile en Suisse. En effet, entre février 2015 et février 2016, la Suisse a connu une augmentation de 90 %. Les raisons ? Jusqu'à présent, l'immense majorité des réfugiés, notamment des Syriens et des Irakiens, n'avait qu'une obsession : rejoindre l'Allemagne, prête à accueillir un million de personnes. Résultat : l'année dernière, la Suisse n'a hébergé que 40 000 migrants (principalement des Érythréens, des Afghans et des Syriens).

Mais, depuis février, l'Autriche s'est désolidarisée de l'Allemagne, s'organisant avec les pays de la route des Balkans pour bloquer les arrivées de migrants. Dimanche dernier, la forte poussée de l'extrême droite en Allemagne, hostile au choix humanitaire d'Angela Merkel, risque d'inciter fortement les réfugiés à préférer frapper aux portes de son petit voisin. Selon le scénario proposé par secrétariat d'État suisse aux Migrations, la France ne devrait pas non plus ouvrir tout grand ses frontières. La Suisse (8 millions d'habitants) s'attend donc à un afflux de 120 000 à 150 000 migrants.

Des soldats aux frontières

Le quotidien du canton de Genève annonce en une que « Berne se prépare...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant