La stratégie numérique offensive du FN

le
1
Capture d'écran du compte Twitter de Marine Le Pen.
Capture d'écran du compte Twitter de Marine Le Pen.

Mieux que François Hollande ! Marine Le Pen compte 876 411 "amis" sur Facebook. Là où le président de la République plafonne à 751 434. La présidente du FN est derrière Nicolas Sarkozy (958 540), mais très loin devant la tête de liste des Républicains en Nord-Pas-de-Calais : Xavier Bertrand (34 760). Certes, la comptabilité des soutiens affichés par la présidente du Front national ne préjuge en rien du nombre de suffrages qu'elle réunira dimanche prochain au second tour des régionales. Mais un simple tour d'horizon sur la Toile démontre combien la porte-parole de l'extrême droite en France soigne sa présence sur les réseaux sociaux.

Même constat pour Marion Maréchal-Le Pen (375 959 abonnés sur Facebook) qui enfonce largement son challenger Christian Estrosi (126 595). Ou encore Florian Philippot qui dénombre 25 248 soutiens virtuels contre 7 892 pour Philippe Richert et 1 587 abonnés seulement pour Jean-Pierre Masseret !

Sur Twitter, les figures de proue du FN affichent la même avance par rapport à leurs concurrents*. Hyperactives, Marine Le Pen et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen publient jusqu'à une dizaine de publications par heure où elles se mettent en scène. Comme en témoigne l'échange suivant, daté du 10 décembre.

Peu importe que certains des "amis" virtuels des Le Pen (tante et nièce) ne soient pas de vrais soutiens. Des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 11 déc 2015 à 13:56

    Comparaison impossible entre figure nationale et figure régionale. manipulation médiatique