La SNCF installe de nouvelles bornes d'achat plus rapides dans ses gares

le
0

De nouvelles bornes automatiques d'achat et d'échanges de billets seront mises en service ce mercredi dans 460 gares de France. Elles devraient simplifier et accélérer les opérations réalisées par les clients de la SNCF.

La SNCF ajoute une nouvelle touche de modernisme à son équipement ce mercredi. De nouvelles bornes automatiques d'achat vont venir remplacer celles utilisées jusqu'alors. Au total, 1.300 bornes seront renouvelées dans 460 gares de France pour un investissement de 25 millions d'euros.

Dans un premier temps, un nouveau logiciel de vente sera installé pour faciliter l'achat et l'échange de billets. «L'objectif est de simplifier, de rendre les choses plus rapides. Le logiciel actuel existe depuis dix ans environ. Or, on s'est rendu compte que les habitudes des clients avaient changé» témoigne au Figaro Antoine de Rocquigny, directeur des opérations et du service aux clients chez Voyages-Sncf. «Avec le développement du digital depuis quelques années, les clients s'habituent à des parcours beaucoup plus simples. L'objectif était donc de s'inspirer de ce qui existait en ligne», précise-t-il.

D'autant que ces bornes automatiques d'achat sont le plus souvent utilisées par des clients pressés. Les nouvelles devraient ainsi permettre de limiter le temps de transaction qui passe «à moins de 2 minutes pour l'achat d'un billet en départ immédiat» et à «une minute pour le retrait d'un billet déjà réservé». Plus encore, ces automates modernes seront beaucoup plus complets puisqu'ils proposeront notamment l'achat d'abonnements dont seule la prolongation était réalisable en machine jusqu'alors. Davantage de choix et de tarifs seront également proposés lors de la demande d'un trajet.

La modernisation des bornes automatique d'achat de la SNCF s'effectuera en deux étapes. D'abord, le logiciel sera mis en place à partir de ce mercredi avant, à partir de septembre, de voir l'outil rénové en profondeur en y incluant un nouvel écran plus tactile, un nouveau terminal de paiement, un lecteur de code-barres, etc… Côté esthétisme, il en sera fini des bornes jaunes. Place aux automates blancs et gris.

Des tests réalisés en amont

Voilà dix mois que ces bornes automatiques sont testées dans 23 gares de France. Rien n'a été laissé au hasard pour assurer une praticité optimale: «Nous avons écouté les clients, tester plusieurs façons de présenter l'offre en analysant l'ordre des questions qui serait le plus intuitif lorsque le client passe sa commande. Nous avons également porté un intérêt à l'expression du langage qui a, elle aussi, été simplifiée. On donne plus de souplesse au client», souligne Antoine de Rocquigny. À noter que le logiciel interne permettra en outre de suivre en temps réel le fonctionnement des bornes et ce, de manière plus efficace qu'auparavant, pour réagir au plus vite en cas de pannes ou de dysfonctionnements.

Avec 36 millions d'opérations réalisées l'an dernier, les bornes automatiques génèrent un chiffre d'affaires d'un million d'euros par jour pour la SNCF. Antoine de Rocquigny rappelle tout de même «que la vente ne représente que 20% de leur fonction. Elles font également beaucoup d'impression et d'échanges de billets».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant