La Sierra Leone fête la fin de l'épidémie de fièvre Ebola

le
0
LA SIERRA LEONE FÊTE LA FIN DE L'ÉPIDÉMIE DE FIÈVRE EBOLA
LA SIERRA LEONE FÊTE LA FIN DE L'ÉPIDÉMIE DE FIÈVRE EBOLA

FREETOWN (Reuters) - Les habitants de Freetown, la capitale de Sierra Leone, ont organisé une veillée aux chandelles et fêté dans la nuit de vendredi à samedi la fin de l'épidémie de fièvre Ebola qui a fait près de 4.000 morts dans le pays, dont 200 personnels soignants.

Après 42 jours sans nouveau cas déclaré dans le petit pays d'Afrique de l'Ouest, l'épidémie a été officiellement décrétée terminée samedi lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté le président Ernest Bai Koroma et le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Anders Nordstrom.

Vendredi soir, la première Sierra-Léonaise soignée avec succès après avoir contracté le virus à fièvre hémorragique, Victoria Yillia, s'est dite soulagée de "la fin de cette maladie qui m'a presque tuée" lors d'une veillée organisée par des associations de femmes devant un immense arbre du centre de Freetown. Mais elle a aussi appelé les autorités à ne pas oublier les survivants, qui continuent à souffrir de problèmes de santé et à être rejetés par la société.

La Sierra Leone est, après le Liberia début septembre, le deuxième des trois pays les plus affectés par le virus Ebola à en être officiellement débarrassée. Il reste quelque cas connus en Guinée avant que l'épidémie, qui s'était déclarée en mars 2014 et a fait plus de 11.300 morts à ce jour, soit considérée comme terminée.

(Umara Fofana, Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant