La Scop SeaFrance placée en redressement judiciaire

le
1
LA SCOP SEAFRANCE PLACÉE EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE
LA SCOP SEAFRANCE PLACÉE EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE

PARIS (Reuters) - Eurotunnel annonce que la Scop SeaFrance, une coopérative d'anciens salariés de SeaFrance, a été placée jeudi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer.

Cette décision survient après la vente lundi par Eurotunnel de deux navires de transport de passagers, le "Berlioz" et le "Rodin", au groupe danois DFDS.

Ces deux navires, qui appartenaient à MyFerryLink, filiale d'Eurotunnel, étaient exploités par la Scop SeaFrance.

Eurotunnel avait déclaré en début de semaine regretter que la Scop SeaFrance n'ait pas reçu le soutien nécessaire pour présenter une offre de reprise des deux navires.

"(La Scop SeaFrance) se trouve désormais placée sous la responsabilité des administrateurs judiciaires", fait savoir Eurotunnel dans un communiqué.

"Il leur appartient à présent de définir avec DFDS les conditions de reprise des personnels", poursuit l'opérateur du tunnel sous la Manche.

La Scop SeaFrance emploie près de 600 personnes.

(Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le jeudi 11 juin 2015 à 20:57

    Envoyez leur le pingouin c'est un spécialiste des SCOP voir Fralib , qui déposera aussi son bilan prochainement.Gouverner , si l'on peut dire par idéologie, quand on ne connait rien aux Entreprises surtout petites est coupable