La s?ur de Griezmann, survivante du Bataclan, revient sur les attentats

le
0
Des policiers en face du Bataclan, photo d'illustration.
Des policiers en face du Bataclan, photo d'illustration.

"C'est un match important pour Antoine, pour l'équipe, pour les fans. Mais il ne s'agit de rien d'autre. Je ne pense pas au football avec ce qu'il s'est passé. J'essaie de ne pas y penser du tout." Plus de huit mois après les attentats de Paris, et alors que la France et l'Allemagne s'affrontent pour la première fois depuis les attaques au Stade de France, la s?ur d'Antoine Griezmann, rescapée du Bataclan, revient ce mercredi dans les colonnes du New York Times sur ces tragiques événements.

"Et puis nous avons entendu crier"

"Au début, nous pensions qu'il s'agissait d'un canular, d'une blague. Nous pensions que cela faisait partie du concert. Et puis nous avons entendu crier", se rappelle la jeune femme, qui assistait au concert du groupe américain Eagles of Death Metal avec son compagnon Simon Degoul, tandis que son frère disputait un match amical au Stade de France contre la Mannschaft.

Maud Griezmann se souvient ne pas avoir été au courant pendant le concert des explosions entendues au stade vers 21 h 20 ni des attaques contre plusieurs restaurants de la capitale. La s?ur du footballeur avait en effet décidé de ranger son téléphone portable dans son sac, et ne pas s'inquiéter du score du match disputé par son frère, pour mieux profiter de la musique.

"L'unique moyen"

Quand les terroristes débarquent au Bataclan, la jeune femme raconte avoir été poussée avec son petit ami...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant