La reprise de Ramadi, "plus importante victoire depuis le début de la lutte contre Daech"

le , mis à jour le
0
François Hollande a estimé lundi que la reprise de la ville de Ramadi (ouest de Bagdad) par les forces irakiennes représentait une étape majeure pour la restauration de l'autorité de l'État en Irak.
François Hollande a estimé lundi que la reprise de la ville de Ramadi (ouest de Bagdad) par les forces irakiennes représentait une étape majeure pour la restauration de l'autorité de l'État en Irak.

François Hollande a estimé lundi que la reprise de la ville de Ramadi (ouest de Bagdad) par les forces irakiennes représentait une "étape majeure" pour la restauration de "l'autorité de l'État" en Irak, selon un communiqué de l'Élysée. Le président Hollande a "félicité" le Premier ministre irakien Haider al-Abadi lors d'un entretien téléphonique "pour la libération de la ville de Ramadi par les forces irakiennes", a écrit la présidence française. Selon elle, la reprise de cette ville "constitue la plus importante victoire depuis le commencement de la lutte contre l'organisation terroriste Daech" (acronyme arabe du groupe État islamique).

"Nous irons libérer Mossoul, qui sera le coup fatal infligé à Daech"

"C'est une étape majeure du rétablissement en Irak de l'autorité de l'État au service de tous ses citoyens", a estimé l'Élysée. Toujours selon la présidence française, François Hollande "a assuré Haider al-Abadi du plein soutien de la France dans le combat, notamment au sein de la Coalition internationale, contre Daech". La France, qui est engagée depuis septembre 2014 au sein de cette coalition, a intensifié ses attaques contre des positions de l'État islamique depuis les attentats qui ont fait 130 morts à Paris le 13 novembre et ont été revendiqués par le groupe djihadiste.

Pour sa part, le Premier ministre irakien Haider Al-Abadi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant